dimanche 29 janvier 2023

AU MICRO DE FRANCE-INTER.....

Publié le | par Engin | Nombre de visite 217
AU MICRO DE FRANCE-INTER.....

Turquie News s’associe à cette déclaration de Association Dialogue France-Azerbaïdjan et rajoute que les plus extrémistes racistes et turcophobes arméniens lorgnent pas seulement sur 25% du territoire de l’Azerbaïdjan et une bonne partie de leur voisin la Géorgie, mais aussi 1/3 de la Turquie.
En visionnant les liens vous comprendrez mieux les mauvaises intentions de ces extrémistes.

Faut il faire taire les menteurs ?
Quand le "bon" terrorisme a droit de parole en France
Franck Papazian interdit de séjour.... en Arménie
LA DIASPORA ARMENIENNE : LE PLUS GRAND DANGER DE L’ARMENIE ?

AU MICRO DE FRANCE-INTER, UNE INTERVENTION DU DIRECTEUR DE LA RÉDACTION DU FIGARO-MAGAZINE À LA LIMITE DE LA PROPAGANDE

Mardi 17 janvier 2023, France Inter offre son micro au directeur de la rédaction du Figaro Magazine , Guillaume Roquette qui, fidèle à la ligne de son journal, fait de l’Arménie "un pays persécuté que tout le monde ignore".

L’association Dialogue France-Azerbaïdjan répond à France Inter...

Le discours de Guillaume Roquette de ce matin, vers 7h15, nuit gravement à la crédibilité du reste des informations présentées sur la matinale de France Inter.
Comment peut-on permettre à cet ami d’Eric Zemmour de profiter de votre antenne pour y distiller une vision complètement inversée des réalités, sans aucune intervention de vos journalistes  ? Son billet était un peu comme si le policier américain qui a tué George Floyd se plaignait d’avoir eu une crampe à la jambe à force d’appuyer pendant 15 longues minutes sur le cou de sa victime pour l’étouffer.

Dans ce cas en l’occurrence, il ne s’agit pas de 15 minutes d’agonie mais de 30 ans d’invasion, d’occupation et de nettoyage ethnique perpétrés par l’Arménie dans presque un quart du territoire de l’Azerbaïdjan.

Encouragée et encadrée par la 14ème armée russe, l’Arménie a annexé non seulement le Karabakh (qui signifie le Jardin Noir en azéri) mais aussi les cinq autres provinces autour du Karabakh, suite à une guerre sanglante en 1992. Soit 20 % du territoire de l’Azerbaïdjan. Exactement comme la Crimée qui se trouvait à l’intérieur des frontières de l’Ukraine, annexée aujourd’hui par la Russie, le Karabakh faisait très officiellement partie du territoire de l’Azerbaïdjan. Tout comme l’Alsace-Lorraine dont l’appartenance à la France est incontestable. L’invasion a été suivie d’un nettoyage ethnique impitoyable, chassant près d’un million d’Azéris de leurs foyers, de leurs terres. Ces massacres ont été documentés par tous les observateurs étrangers et impartiaux à l’époque, mais aussi par les combattants arméniens eux-mêmes qui n’hésitaient pas à filmer fièrement leurs forfaits par des danses de célébration (postées plus tard sur internet).

Les réfugiés azéris n’ont pu récupérer leurs terres que l’année dernière, après des combats sanglants, provoqués encore par les forces arméniennes qui rêvaient d’élargir leurs conquêtes, sous l’encouragement de Moscou. Mal renseignés par leurs amis russes et victimes du double jeu de ceux-là, les Arméniens ont finalement été obligés d’évacuer les territoires conquis, mais avant de partir, ils ont brûlé les maisons azéries qu’ils avaient occupées pendant 30 ans, brisé même les canalisations à coups de hache, coupé les lignes électriques, et pire encore … abattu et brûlé tous les arbres et tué tous les animaux domestiques ! Les seules choses qu’ils ont épargnées étaient les cuvettes de WC qu’ils ont emportées en Arménie pendant leur retrait !

Si vous voulez vous donner le temps de les rechercher, vous pourrez voir dans les récentes archives télévisées, des images de cette destruction barbare et systématique.

Les Azéris qui ont pu retourner chez eux n’ont trouvé que des terres calcinées et truffées de mines …

Le fait d’être un état chrétien ne justifie nullement tout ce que fait l’Arménie.

Sa voisine géorgienne est aussi chrétienne, tout comme son mentor russe, mais l’Arménie a des visées sur le territoire de la Géorgie aussi.

Donc pas de quoi exciter les sentiments religieux des Français en présentant ce pays comme une petite enclave au milieu des voisins musulmans. Il faut d’ailleurs rappeler que le régime islamiste des mollahs iraniens est le plus grand allié de l’Arménie chrétienne, comme la Russie de Poutine, très chrétienne elle aussi.

L’Arménie n’est pas seulement une alliée fidèle de la Russie, mais aussi membre de l’OTSC, Organisation du Traité de Sécurité Collective, une petite version du défunt pacte de Varsovie. Ce pacte regroupe autour de la Russie cinq anciennes républiques soviétiques demeurées dans son « pré-carré » : la Biélorussie du dictateur Lukashenko, le Kazakhistan, le Kirghizstan, et bien sûr l’Arménie qui en exerce la Présidence.

En janvier dernier, juste avant l’invasion de l’Ukraine, l’OTSC a envoyé des forces d’intervention au Kazakhstan pour réprimer le soulèvement populaire des Kazakhs. Le Premier Ministre, Nikol Pachinian, président en exercice de l’organisation, justifiait cette opération conjointe comme une nécessité « pour la protection des objets d’importance stratégique » (https://www.primeminister.am/fr/press-release/item/2022/01/10/Nikol-Pashinyan-CSTO/ )

Guillaume Roquette semble ignorer totalement toute cette actualité, ce qui constitue un manque professionnel grave pour n’importe quel journaliste et pour ceux qui lui donnent la parole sans intervenir.

Ce Monsieur persiste dans sa plaidoirie malhonnête quand il qualifie l’Arménie de pays démocratique : après le cessez-le-feu que le Premier Ministre arménien avait signé avec l’Azerbaïdjan l’année dernière, il a failli se faire lyncher au milieu de la rue par ses compatriotes qui voulaient continuer la guerre. Le sort de son prédécesseur en 1998 a été encore plus tragique : les opposants à la politique de Vazgen Sargsian ont fait une irruption armée dans le parlement, tuant le Premier Ministre et 7 autres parlementaires dont Demirtchian, leader du Parti du Peuple Arménien, qui avait obtenu 40 % des voix aux élections générales !

Les journalistes de France Inter qui se targuent d’avoir la plus grande audience doivent mieux s’informer s’ils veulent garder cette audience. A l’époque de l’internet, les gens s’informent à partir de sources variées et perdent de plus en plus confiance en ceux qui confondent le journalisme avec de la propagande malhonnête.

Association Dialogue France-Azerbaïdjan

À lire aussi

CAHIDE MIHÇIOGLU

CAHIDE MIHÇIOGLU

27 juillet 2022