facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Il y a 20 ans, le massacre du peuple Azéri par l’Arménie

Ecrit par Turquie News, 2012-02-24 17:20:29


A l’occasion de la commémoration du 20e anniversaire du massacre de Khojaly, des commémorations de souvenir sont organisés en mémoire des victimes des crimes commis (et toujours niés) par les forces arméniennes durant l’invasion du Haut-Karabagh.

En France, un rassemblement est prévu samedi 25 février sur la place Kleber de Strasbourg. 613 ballons seront lâchés dans le ciel, chacun représentant une victime massacrée par l’armée arménienne lors de l’invasion de Khodjaly en 1992. L’association TEAS de Paris déposera quant à elle sur le Champ de Mars, au monument des droits de l’homme, une gerbe de 613 roses à la mémoire des victimes le lundi 27 février.

Ces manifestations sont aussi méconnues qu’importantes. « C’est un moyen de faire connaître ce qui s’est passé en Haut-Karabagh au début des années 90 », déclare Eliza Pietr, directrice des bureaux parisiens du TEAS, « en France, peu de gens sont réellement au courant ; il est donc important de commémorer les victimes pour ne pas oublier ce qui s’est passé ».

Les organisations de lobbying arméniennes mènent sur le Haut-Karabagh une vaste campagne de négationnisme orchestrée par l’Etat arménien.

Turquie News avait déjà révélé l’information suivante : Le site négationniste à teneur raciste, armenews.com (édition en ligne des "Nouvelles d’Arménie Magazine", dirigé par l’activiste anti-turc Ara Toranian qui est également l’ancien porte parole d’une organisations terroriste et raciste, l’ASALA), relaye l’information : « Le Ministère de la Diaspora arménienne charge les organisations et associations ultra-nationalistes à la solde de l’Etat arménien de relayer un appel émanant du "Ministère des Affaires Etrangères de la République du Haut-Karabakh" ». La fantoche République en question n’étant que le régime auto-proclamé par les forces d’occupation arméniennes au Haut-Karabagh (territoire de l’Azerbaïdjan dont toute la véritable population azérie a été massacrée sur place et déportée en vue d’une purification éthnique. Ce régime, criminel et illégal, dispose de bureaux sur le sol français malgré l’illégalité totale de celui-ci vis-à-vis des juridictions internationales. Mais les élus et la justice française, soucieux de ménager le puissant lobby arménien, n’en feront rien. L’impunité continue.

Nouvelle épisode dans cette campagne de purification ethnique raciste : récemment, l’Etat arménien annonçait qu’il envisageait d’installer dans les régions azéries occupées des prisonniers en vue d’occuper le sol par des personnes de souche arménienne.

Ainsi, l’appel relayé par l’Etat arménien vise à "lutter et résister à la campagne internationale anti-arménienne organisée par l’Azerbaidjan." Accompagné du lien vers un site raciste et négationniste qui n’a autre but que de falsifier l’histoire dans son intégralité. "www.xocali.net"

Nous avions déjà relevé la propagande haineuse et mensongère de sites ultra-nationalistes tels que le Collectif VAN qui relayent la propagande négationniste de l’Etat arménien sur le sol français. Qui se ressemble s’assemble...ou bien obéit aux ordres de son maître, le Collectif VAN a été fondé suite à un appel d’Ara Toranian, ancien porte-parole d’une organisation terroriste anti-turque, de fait raciste.

D’autres officines du même acabit sont chargées de relayer la même propagande négationniste dans d’autres pays. Ainsi en Suisse, un puissant lobbying en faveur de l’Etat arménien permet aujourd’hui, par la loi, de museler quiconque condamne les crimes commis par l’armée arménienne. Voir ici.

Haut-Karabagh

Le Haut-Karabagh est une région d’Azerbaïdjan occupée par l’armée arménienne depuis le début des années 1990. L’invasion arménienne s’est soldée par de violents massacres de civils azéris. Par la suite, l’Arménie a appliqué une politique de purification ethnique en déportant la totalité des survivants azéris de leurs terres.

Aujourd’hui, plus d’un million de réfugiés azerbaïdjanais vivent dans des conditions précaires en attendant de pouvoir éventuellement récupérer leur biens spoliés par l’Etat arménien.

Les terres et maison laissées à l’abandon ont été "offertes" par l’Etat arménien aux colons installés pour peupler les territoires occupés par l’Arménie.

A plusieurs reprise, les instances internationales ont condamné ce "génocide" et enjoint l’Arménie de libérer les territoires qu’elle occupe illégalement.

Les organisations nationalistes arméniennes nient les massacres et la déportation d’environ un million d’Azéris et profitent de leurs nombreuses officines implantées dans les pays d’Europe ou d’Amérique pour faire pression sur les instances nationales et internationales afin de bloquer la résolution du conflit.

A l’origine peuplé de 150 000 habitants entre Arménie et Azerbaïdjan, le Haut Karabakh ne comprend aujourd’hui plus que des colons arméniens. 30.000 d’Azerbaïdjanais ont été massacrés, deux millions d’entre eux ont été déportés du HK et des sept régions d’Azerbaïdjan attenantes, prises par les nationalistes arméniens.

Voir également :
- Imprescriptible, base documentaire sur le génocide du peuple azéri
- Nettoyage ethnique, liens sur les purifications ethniques des Azéris (1991-1994 et 1918-1920) par les Arméniens

#Lobbying arménien Arménie Azerbaïdjan Karabagh Massacres de Khojaly
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank