EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > France > Les organisations nationalistes arméniennes de (...)

Les organisations nationalistes arméniennes de France et le soutien au terrorisme international


Ecrit par Turquie News, 2012-01-28 04:00:00


Le Collectif VAN soutient implicitement le PKK

Dans une page publiée le 24 janvier 2012, le groupe nationaliste arménien Collectif VAN (une association loi 2901) livre à ses lecteurs une "information [1] publiée sur le site d’Amitiés kurdes de Bretagne le 11 janvier 2012".

Le Collectif VAN, qui ne manque pas une occasion de diffamer Turquie News publie cette fois un appel à manifester pour la libération d’Abdullah Öcalan, chef terroriste du PKK.

A d’autres occasions, ils reprennent les articles d’un blogueur dont les continuels propos ne font aucun doute quant à son soutien sans faille au PKK. [2]

Le PKK est une organisation terroriste reconnue comme telle par la communauté internationale et de fait, illégale.

Malgré tout, des sympathisants du PKK avait violemment attaqué un groupe de manifestants Français d’origine turque place de la Bastille, à Paris le 30 octobre 2011. Ils avaient caillassé les manifestants pacifiques à l’aide de pavés arrachés sur place. [3]

Peut-être en partant du principe que tout ce qui peut nuire au peuple turc doit être soutenu, le Collectif VAN apporte ainsi, implicitement, son soutien à une organisation terroriste dont les sanglants attentats ont fait plus de 40.000 morts depuis leur début, en 1978.

Le Collectif VAN n’en est pas à son coup d’essai. Le groupe s’illustre notamment par ses virulentes campagnes de déni envers les massacres perpétrés par l’Arménie contre le peuple azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

Par ailleurs, sous couvert de "vigilance contre le négationnisme"(sic !), le Collectif VAN est infiltré au sein du Collectif Urgence Darfour.

Le Collectif VAN, basé à Issy-les-Moulineaux, bénéficie du soutien d’organisme publics qui devraient peut-être envisager de revoir leur copie à ce sujet.

Le Haut-Karabagh est une région d’Azerbaïdjan occupé militairement par l’Arménie depuis plus de 20 ans. La présence dans cette région d’une minorité arménienne avait été le pretexte avancé par l’Etat arménien (soutenu par Moscou) pour envahir la région et en profiter également pour occuper militairement plusieurs autres districts au pourtour du HK. L’invasion militaire du HK par l’armée arménienne s’est soldé par le massacre et la déportation méthodique de tous les civils azéris de la région. Environ 1,500,000 personnes ont du fuir à cause de l’attaque arménienne.

Le Collectif VAN fut fondé notamment à la demande d’Ara Toranian, "rédacteur en chef" de Nouvelles d’Arménie Magazine (organe de propagande semi-officiel de la FRA Dashnak [4] en France). Ara Toranian était, porte-parole de l’ASALA en France de 1976 à 1983, puis des terroristes dissidents de l’ASALA-Mouvement révolutionnaire. Deux organisations responsables d’attaques terroristes contre les communautés turques principalement des Etats-Unis et d’Europe.

Dans une autre affaire, le 26 décembre dernier, nous avions fait parvenir un droit de réponse au Collectif VAN (renvoyé par la suite une seconde fois). Droits de réponse qui n’a toujours pas été publié.

[4Fédération Révolutionnaire Arménienne - FRA Dashnaktsoutioun : Parti nationaliste-socialiste arménien. Dispose de bureaux en France. Dirigé par Mourad Papazian.

Mot-clé :
CVAN PKK Terrorisme arménien Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank