EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Recep Tayyip Erdogan épingle les nationalistes (...)

Recep Tayyip Erdogan épingle les nationalistes arménien (Arménie/Turquie/USA)


Ecrit par TN-pige, 2007-10-11 12:00:00


S’exprimant au centre culturel turc de New York en présence d’Hillary Clinton devant les membres de la communauté turque le dernier jour sa visite aux Etats-Unis, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a mentionné le débat en cours au sujet des événements de 1914-1922 et a affirmé que la question devait être laissée aux historiens.

M.Erdogan a mentionné la récente visite du chef spirituel des arméniens en Turquie, le Patriarche Mesrob II, notant « ils [les nationalistes arméniens] n’ont pas même voulu que le Patriarche arménien Mutafian s’exprime ici. Pourquoi n’ont-ils pas voulu qu’il parle ? Parce que les Arméniens qui vivent parmi nous en Turquie, nos citoyens arméniens, n’ont aucune demande. J’ai des citoyens arméniens dans mon propre parti..... Il y a un lobby (arménien) qui courre derrière ses propres intérêts et poursuit ces revendications pour les profits qu’il pourra en tirer ».

Indiquant que plus d’1 million de documents dans les archives turques avaient été classifiés, M.Erdogan a indiqué que la Turquie veut que l’Arménie et d’autres pays ouvrent leurs archives. [NDLR : Le parti FRA Dachnaktsoutioun (ultra nationaliste de gauche) refuse aussi catégoriquement d’ouvrir ses archives qui se trouvent à Boston]

« Ces documents devraient être examinés, et un rapport devrait être préparé » a-t-il précisé. « Comme politiciens, nous ne prendrons une décision qu’après. Si la Turquie a fait des erreurs, nous sommes prêts à le reconnaitre. Mais êtes-vous prêt à en faire autant ? Nous restons fermes sur cette question et nous continuerons sur cette voie » a-t-il ajouté.

Le Premier ministre turc avait déjà lancé deux mises en garde aux élus américains lors d’un discours qu’il a prononcé jeudi devant le Conseil des relations étrangères (ou CFR, ’’Council on Foreign Relations’’).

M. Erdogan avait tout d’abord dénoncé l’initiative clientéliste de quelques élus démocrates proches du lobby arménien. Ces élus voulaient faire adopter un projet de loi ne reconnaissant que les victimes arméniennes de 1914-1922 et étiquetant ces événements de "génocide" (envoyant ainsi dans l’oubli les quelques 500.000 victimes turques massacrées par les milices arméniennes).

Les événements de 1914-1922

Des affrontements inter-ethniques et des déplacements forcés de populations en Anatolie orientale, entre 1914 et 1922, ont fait plusieurs centaines de milliers de morts parmis les Turcs et les Arméniens. L’Empire ottoman était alors engagé dans la Première Guerre Mondiale aux côtés de l’Allemagne et de l’Empire Austro-Hongrois. Dès 1914, des Arméniens ottomans ont massivement pris le parti des Russes, contre les Turcs, se livrant à des massacres de masse et à des pillages dans l’est de l’Anatolie. A la suite de ces événements, le gouvernement ottoman décida d’éloigner une partie de la population arménienne des zones de front et à risque. Ce transfert se solda par un lourd bilan humain.

La Turquie et de nombreux historiens rejettent catégoriquement la thèse controversée d’un "génocide" que le gouvernement ottoman aurait perpétré contre la population arménienne de l’Empire. Cette thèse, défendue par les nationalistes arméniens, est aujourd’hui instrumentalisée afin d’exercer des pressions politiques sur la Turquie, notamment pour entraver la perspective de son adhésion à l’Union Européenne.

Mot-clé :
Lobbying arménien Question Arménienne Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank