facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Le CCAFT écrit aux élus à propos de la loi de censure arménienne

Ecrit par CCAFT, 2011-12-19 09:00:00


COMITE DE COORDINATION DES ASSOCIATIONS FRANCO-TURQUES
13 CHEMIN DE LA FERME / 69120 VAULX-EN-VELIN

Citoyens Français d’origine turque et citoyens turcs vivant en France, nous sommes extrêmement inquiets devant les menaces graves que fait peser sur nous tous la proposition de loi déposée par Mme V. Boyer pour, dit-elle, « réprimer la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi ». En versant à nouveau de l’huile sur le feu, Mme Boyer et ses cosignataires perpétuent l’antagonisme entre des communautés et freinent toute démarche de réconciliation. Est-ce là le but recherché ?

Nous regrettons que certains transplantent en France un antagonisme stérile, venu d’un autre lieu en d’autres temps. Ils entretiennent les rancœurs au moment où nous-mêmes, à titre individuel et au sein de nos organisations, nous nous efforçons de mettre fin à de vieux et vains réflexes d’agressivité. Or, les Gouvernements d’Arménie et de Turquie s’efforcent, pour leur part, d’améliorer leurs relations et de faire face avec une plus grande sérénité aux temps difficiles que nous vivons. Pourquoi donc des Législateurs français, seuls en Europe, vont-ils à contre-courant de ces efforts ?

Pire : c’est par une atteinte à la Liberté de la Presse que Mme Boyer veut imposer le silence sur le passé. Il serait paradoxal que la loi interdise de facto en France tout débat sur les drames que nos peuples ont vécu, au moment même où, en Turquie plus peut-être qu’ailleurs, le désir de mieux savoir et de mieux comprendre notre passé s’exprime avec de plus en plus de force, tout spécialement parmi notre jeunesse.

Nous qui aimons la France, comment être son avocat quand elle nous traite avec un tel aveuglement ? Comment expliquer à nos familles et à nos amis en Turquie qu’il faut multiplier les contacts et maintenir des liens privilégiés, privés et publics, dans les domaines économiques, sportifs, culturels, de même que dans les dizaines d’instances internationales où Français et Turcs sont des alliés de longue date ?

Il faut une regrettable désinvolture pour ne pas mesurer que le résultat final est dangereusement éloigné du but annoncé. Car ce qui est en jeu, c’est aussi, inévitablement, l’équilibre des relations internationales, jusque dans le Caucase. Cet équilibre fragile passe par de meilleures relations entre la Turquie, l’Arménie, la France et avec elle l’Europe.
Devenus Français ou vivant en France, nous attendons des institutions de la République - et des Assemblées Parlementaires en particulier- qu’elles luttent avec calme et force contre les antagonismes et les préjugés qui fondent tout racisme. Ainsi rempliront-elles pleinement leur rôle et les attentes et la population, sans complaisance ni électoralisme.

A l’expression de notre confiance dans votre sagesse et votre détermination, nous vous prions d’agréer l’assurance de notre haute considération

Ramazan Aydin
Président
COMITE DE COORDINATION DES ASSOCIATIONS FRANCO-TURQUES
13 CHEMIN DE LA FERME / 69120 VAULX-EN-VELIN

#Lobbying arménien Loi de censure arménienne Question Arménienne Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank