EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Histoire > Cinq spécialistes de l’Histoire turco-ottomane, (...)

Cinq spécialistes de l’Histoire turco-ottomane, diffamés et désignés comme cibles, portent plainte contre Taner Akçam


Ecrit par Ali Bal, 2011-07-27 08:00:00


« Taner Akçam nous a volontairement désignés comme cibles pour les extrémistes arméniens, nous craignons pour nos vies »


L’un des plus virulents défenseurs de la thèse du « génocide » arménien, l’historien [1] Taner Akçam a accusé certains universitaires vivant aux États-Unis d’être rémunérés par le Ministère des Affaires étrangères de Turquie.

Le professeur Hakan Yavuz qui s’est exprimé, via notre journal Vatan, au nom de ses confrères a rétorqué : « Nos salaires, à nous, sont payés par l’Université. Par contre, son salaire à lui, on sait très bien, d’où il vient. Il a volontairement fait de nous des cibles pour les extrémistes Dachnak et Hintchak. Nous irons devant les tribunaux ».

Un livre publié aux États-Unis a provoqué une violente polémique entre d’une part, l’historien turc [2] Taner Akçam, zélé défenseur des thèses arméniennes et d’autre part, les spécialistes qui rejettent les allégations de « génocide » pour le cas arménien.

Lors de la réunion qui s’est tenue à la Bibliothèque publique de Glendale en Arizona, Taner Akçam, qui était entouré de 3 historiens arméniens, a furieusement fustigé l’ouvrage « L’Histoire des Arméniens et la question du génocide » écrit par l’historien américain Michael M. Gunter.

Ainsi, Akçam a prétendu que Michael Gunter était payé par le Ministère des Affaires étrangères turc. Dans la même logique, il a jeté la suspicion sur l’intégrité des universitaires qui soutiennent les travaux de Michael Gunter : Guenter Lewy, célèbre historien de l’Université du Massachussetts ; Edward Erickson, historien spécialiste de l’Histoire Ottomane à Virginia Marine Corps Command & Staff College ; Hakan Yavuz, enseignant en Relations Internationales à l’Université d’Utah et Jeremy Salt, politologue australien qui enseigne à l’Université Bilkent d’Ankara.

Vatan a tenté de joindre les universitaires incriminés par Akçam. C’est Monsieur Hakan Yavuz qui nous a reçus et s’est entretenu avec nous au nom de ses collègues. Ses réponses sont on ne peut plus claires :

- « Taner Akçam a été très contrarié par la publication de ce livre. En effet, l’ouvrage anéantit toutes les thèses qu’il défend. Il prend à contre pied son « par cœur » et le déstabilise. En outre, le livre démontre comment Akçam malmène et falsifie les sources pour forger ses accusations. »

- « Nous avons décidé de recourir à une action en justice contre Akçam. Nous nous sommes mis d’accord avec l’avocat de Monsieur Lewy qui a gagné son procès contre les accusations des organisations diasporiques arméniennes. »

« Taner Akçam mérite son salaire »

- « Nos salaires sont versés par nos employeurs qui sont les Universités des États-Unis. Nous n’avons aucun lien avec les Affaires étrangères de la Turquie. Par contre, chacun connaît l’origine des appointements de Taner Akçam. Il est payé grâce à une chaire qu’il occupe et qui a été spécialement créée par les Arméniens radicaux des États-Unis. S’il est réellement question de discuter de l’impartialité des chercheurs, dans ce cas, c’est la sienne qu’il convient d’interroger. »

- « Akçam nous désigne clairement pour cibles aux groupes Dachnak et Hintchak. Il s’en est pris à nous dans un cadre qui n’a strictement rien d’académique. Nos vies sont en danger. Les groupuscules qui prennent l’ASALA en exemple se multiplient ici. Comme ils ne parviennent pas à leurs fins, la radicalisation au sein des Arméniens diasporiques devient patente. J’habite assez proche de la grande concentration démographique arménienne de Californie et j’avoue craindre pour ma sécurité personnelle. »

- « Taner Akçam est un homme féru de travail mais rempli de ressentiment et d’animosité. Ses expériences en Turquie et sa période d’incarcération l’ont débordé de haine et d’aversion contre la société turque et l’histoire de la Turquie. Cette haine a aussi joué un rôle dans le fait que sa femme craque et qu’elle le quitte. »

- « Akçam fait de son mieux pour mériter son salaire. C’est quelqu’un qui est ouvertement financé par les extrémistes de la diaspora arménienne. Il n’y a personne aux Etats-Unis qui défend la thèse du génocide avec autant de véhémence et fougue que lui. »

Par Uğur KOÇBAŞ / Vatan

Article original : Türk tarihçiden Türklere ağır suçlama !

Traduction exclusive pour Turquie-News : Ali Bal.

[1Taner Akçam n’est pas docteur en histoire, mais en sociologie.

[2Taner Akçam a été naturalisé allemand tout en conservant sa nationalité turque, ce qui est normalement interdit par le droit allemand.

Mot-clé :
Lobbying arménien Question Arménienne Terrorisme arménien Turcophobie Turcs
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank