facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Le retour du condamné

Ecrit par Confluence France-Turquie, 2011-05-09 10:48:05


Nous publions la réaction de Yakup Kus, président de l’association Confluence France-Turquie, à l’une des tentatives faites — en vain — pour extorquer aux sénateurs le vote de la proposition de loi de censure arménienne, dite "loi Masse".


C’est apparemment avec le plus grand sérieux que Movsès Nissanian a écrit une lettre ouverte aux sénateurs, pour leur demander de voter la proposition de loi « liberticide, inquisitoriale et obscurantiste », selon l’excellente formule de Josselin de Rohan. Faut-il rappeler que M. Nissanian a été condamné, le 27 avril 2010, pour injure publique envers un particulier (en l’occurrence Maxime Gauin, aujourd’hui vice-président de Confluence France-Turquie et chargé de recherches à l’USAK-ISRO) ? La plupart des arguments à prétention historique que développe M. Nissanian dans sa lettre sont repris des écritures utilisées pour son procès, sans grand succès, car le président Schir avait déclaré que « le tribunal ne tranche pas entre les thèses historiques » — M. Gauin ayant répondu point par point.

Toutefois, n’étant pas historien, c’est surtout à un autre aspect de la lettre de M. Nissanian que je souhaiterais réagir. Il parle des « agressions verbales, physiques et judiciaires, de plus en plus nombreuses dont sont victimes des Français d’origine arménienne depuis 2003 », qui seraient « a conséquence du négationnisme virulent d’Ankara qui diffuse sa thèse nauséabonde et délictueuse jusqu’en France ». Il est assez piquant de voir quelqu’un condamné pour un délit bien réel se permettre de qualifier de « délictuelle » une thèse historique. Quand il parle d’« agressions judiciaires », M. Nissanian est à la limite de l’atteinte à l’autorité de la chose jugée (s’il fait référence à sa condamnation) ou de l’immixtion dans une procédure en cours (s’il fait allusion à la mise en examen de Laurent Leylekian pour diffamation contre Sırma Oran). Quant aux « agressions physiques et verbales », M. Nissanian pourrait-il nous montrer des condamnations, des plaintes, des mains courantes, des exemples précis de propos ou d’actes tombant sous le coup de la loi ? Je rappelle la réalité :

—  Décembre 2006 : dépôt de plainte pour incitation à la haine raciale, par le Comité de coordination des associations turques de Lyon, contre des propos tenus sur le forum de réaction aux articles d’Armenews.com Ledit forum a été fermé en janvier 2008, pour mettre fin à la procédure.

—  3 mai 2007 : Jean-Marc « Ara » Toranian publie sur son site Armenews.com un « hommage à Monte Melkonian ». Dirigeant de l’ASALA puis de l’ASALA-MR Melkonian avait été condamné en 1986 à six ans de prison, dont quatre ans ferme, pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, détention illégale d’armes à feu et détention illégale de faux passeport.

—  Février 2008 : menace de mort contre M. Gauin sur le forum d’actualités en accès libre d’Armenews.com Le message est supprimé suite à une menace de porter plainte. M. Nissanian a insulté M. Gauin après cette menace, menace dont il a eu connaissance, comme le prouve involontairement une des pièces qu’il a lui-même versée au dossier du procès.

—  Février-mars 2008 : tentatives de certains Arméniens pour empêcher une personne d’origine turque d’être élue au conseil municipal de Valence (Drôme), sur la liste socialiste.

—  Juillet 2008 : la FRA organise, à Paris et Décines-Charpieu, des cérémonies publiques en l’honneur des « Cinq de Lisbonne », cinq terroristes kamikazes qui ont tué un policier portugais, et l’épouse du chargé d’affaires turc au Portugal.

—  Octobre 2008 : le forum en accès libre d’Armenews.com est fermé, suite à une plainte pour diffamation déposée par M. Gauin. Une petite anthologie des propos injurieux, racistes, antisémites et d’incitation à la violence physique tenus sur ce forum jusqu’en 2008 est à la disposition de ceux qui la demanderaient.

—  Octobre 2009 : violente manifestation de la FRA contre la visite du président Serge Sarkissian. Les policiers qui maintiennent l’ordre tant bien que mal sont traités de « fascistes », pas moins. Laurent Leylekian publie sur le site France-armenie.net (aujourd’hui fermé) un article d’un racisme extraordinaire, assénant notamment : « Alors oui, les “maudits Turcs” restent coupables ; ils restent tous coupables quelle que soient leur bonne volonté, leurs intentions ou leurs actions. Tous, de l’enfant qui vient de naître au vieillard qui va mourir, l’islamiste comme le kémaliste, celui de Sivas comme celui de Konya, le croyant comme l’athée, le membre d’Ergenekon comme Orhan Kemal Cengiz qui est “défenseur des droits de l’homme, avocat et écrivain” et qui travaille pour “le Projet kurde des droits de l’homme”. Aussi irrémédiablement coupables que Caïn, coupables devant les Arméniens, devant eux-mêmes, devant le tribunal de l’Histoire et devant toute l’Humanité. »

—  Novembre 2009 : des membres de la FRA Nor Seround miment une gorge tranchée devant un des témoins de la partie civile lors du procès Oran contre Bret. M. Gauin est bousculé par une membre de cette même organisation, puis houspillé, ce qui le conduit à déposer une main courante en rentrant chez lui, à Paris.

—  Décembre 2009 : publication, dans Les Nouvelles d’Arménie magazine, d’un article faisant l’apologie de certains attentats de l’ASALA (qualifiés de « résistance »), et notamment de son ex-dirigeant Monte Melkonian.

—  Janvier 2010 : M. Leylekian publie un éditorial dans France Arménie (édition papier) qui a valu, depuis, d’être mis en examen pour diffamation, suite à une plainte de Mme Oran.

—  Mai 2010 : Movsès Nissanian (faut-il le lui rappeler ?) est copieusement invectivé (« lâche », « honte ») par certains dachnaks, parce qu’il avait déclaré, à la fin de son procès, « réprouver » les attentats des terroristes arméniens.

—  3 janvier 2011 : un calomniateur d’ascendance arménienne envoie, à diverses personnalités politiques, de faux courriels que moi et mon vice-président Maxime Gauin sommes supposés avoir écrit. D’horribles intentions nous sont prêtées par ce moyen grossier. Nous avons tout deux porté plainte.

—  Mars 2011 : des membres de la FRA vandalisent le stand turc au Salon du livre.

M. Nissanian a manqué une occasion de se taire, mais au moins m’aura-t-il permis de faire cette mise au point sur l’agressivité permanente organisée par les groupes nationalistes arméniens en France.

Yakup Kuş, président de Confluence France-Turquie (CFT).

#FRA Dachnaktsoutioun #Lobbying arménien #LR #Politique #PS #Turcs censure communautarisme désinformation Question Arménienne république
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank