facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Un émissaire libyen doit demander l’aide de la Turquie pour une trêve

Ecrit par Hakan Akgün, 2011-04-05 13:07:25


Un émissaire du gouvernement libyen est attendu lundi à Ankara afin de "demander l’aide de la Turquie" pour l’instauration d’un cessez-le-feu avec les insurgés, a-t-on annoncé de sources officielles turques.

"Il y a des demandes (faites à la Turquie) provenant des deux parties belligérantes" en Libye, les forces fidèles au régime du colonel Mouammar Kadhafi et les insurgés, a souligné une source gouvernementale à l’AFP, sous couvert d’anonymat.

Un diplomate de haut rang a précisé que l’envoyé de Mouammar Kadhafi, le vice-ministre des Affaires étrangères libyen Abdelati Laabidi, qui a eu dimanche des contacts en Grèce, était "en route" pour Ankara afin de discuter de la possibilité d’un cessez-le-feu.

Ce même responsable a affirmé que des représentants de l’opposition pourraient aussi se rendre "prochainement" en Turquie pour évoquer le même sujet.

La Turquie envoie un navire-hôpital en Libye

Une lueur d’espoir pour les civils piégés par les combats en Libye. Un navire turc, tranformé en hôpital de fortune pour l’occasion, a récupéré près de 250 blessés à Misrata avant de prendre la direction de Benghazi puis de rentrer en Turquie. Dans le fief de la rébellion, le ferry a accueilli 70 personnes.

A bord, des victimes mais aussi des réfugiés qui se rendent en Turquie pour échapper aux violences.

Reportages de notre correspondant :

- 01.04 – Les rebelles libyens prêts à un cessez-le-feu, sous condition

- 31.03 – Libye : euronews sur le front de Brega

Ibrahim al-Alaraby a quitté la ville de Misrata. Il témoigne : “L’alimentation en eau et en électricité a été coupée il y a un mois. Nous ne savions rien de ce qui se passait à l’extérieur de Misrata. On était complètement isolé, sans aucune information. Les snipers de Kadhafi tiraient depuis le toit des immeubles.”

Sur le terrain, les combats entre insurgés et loyalistes se concentrent autour du site pétrolier de Brega. Aucun des deux camps ne semble prendre le dessus. Les avions de l’Otan continuent à bombarder les positions de l’armée. Un raid aurait tué neuf rebelles et quatre civils. L’Alliance enquête sur cette éventuelle bavure.

Source : AFP et euronews

diplomatie Libye
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank