EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Chypre > Chypre : Lorsque Merkel oublie que les (...)

Chypre : Lorsque Merkel oublie que les Chypriotes grecs ont voté contre le plan de paix de l’ONU


Ecrit par Hakan, 2011-01-18 09:30:44


La leçon d’histoire d’Erdogan à Merkel

Un élément vient pimenter à nouveau les relations germano-turques. Cette fois, c’est sur la question chypriote que se cristallisent les tensions…

Lors d’une visite officielle dans la partie grecque de l’île la semaine dernière, la Chancelière Angela Merkel a rencontré le Premier ministre Demetris Christofias. Faisant fi du refus des Chypriotes grecs du plan de réunification de l’ONU (voir ci-dessous), elle a déclaré qu’il avait fait preuve de "courage" pour tenter de résoudre le conflit chypriote, relevant que "la partie turque n’avait pas fait preuve de la même motivation."

Les officiels de la République Turque de Chypre du Nord et de Turquie crient au scandale. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan s’est fait le relais de la colère qui secoue le pays, où le vote contre la paix des Chypriotes grecs n’a pas été oublié. Il a en effet affirmé que "la Chancelière a démontré qu’elle n’y connaissait strictement rien". Il est même allé plus loin en rappelant que Gerhard Schröder, lui, connaissait bien la région et "qu’il ne se serait jamais permis de faire des remarques aussi simplistes et peu constructives". Il a d’ailleurs conseillé à Angela Merkel"d’appeler son prédécesseur et de lui offrir une tasse de café. Il pourrait lui en apprendre beaucoup sur la question !" Jusqu’à présent, l’Allemagne s’est gardée de tout commentaire…

Source : avec Fenêtre sur l’Europe


Chypre est divisée depuis 1974, date de l’intervention de l’armée turque dans le nord de l’île en réponse à un coup d’Etat d’ultranationalistes chypriotes grecs, soutenus par la dictature des Colonels à Athènes, visant à rattacher de force l’île à la Grèce. Ce putsch avait également pour objectif la destruction de la minorité turque.

L’intervention militaire turque qui visait à protéger la population turque s’est soldée par la division de l’île en deux entitée politiques, une administration grecque au sud et la République Turque de Chypre du Nord (RTCN).

Des pourparlers sont en cours à l’ONU pour tenter de réunifier l’île, mais le referendum qui s’est tenu en 2005 sous l’égide des Nations Unies a été rejeté par la partie grecque alors qu’il a été massivement approuvé par les Turcs.

Sous la pression de l’administration chypriote grecque et du gouvernement d’Athènes, la RTCN subit un embargo agressif et se trouve isolée économiquement et politiquement sur la scène internationale.

Devant le soutien massif de la population chypriote turque au referendum pour la réunification, l’Union Européenne s’est engagée à mettre un terme à l’isolement de la RTCN, mais elle se heurte depuis au blocage systématique des Chypriotes grecs."

Mot-clé :
Diplomatie Opinion Politique République Turque de Chypre du Nord République Turque de Chypre du Nord (RTCN)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank