EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Cadre du PKK en fuite : un juge français (...)

Cadre du PKK en fuite : un juge français proteste contre l’Autriche


Ecrit par , 2007-08-20 09:45:10


Le juge français en charge du dossier du PKK (terroristes kurdes de Turquie) a écrit à la ministre de la Justice pour se plaindre de l’attitude de l’Autriche, qui a laissé fuire en Irak un cadre de cette organisation considérée comme terroriste par la communauté internationale.

Riza Altun, un des fondateurs du PKK, avait été mis en examen en février par le juge Thierry Fragnoli pour des activités terroristes et placé sous contrôle judiciaire. Il a été interpellé en Autriche le 4 juillet.

Les autorités autrichiennes l’ont libéré le 13 juillet après avoir prévenu la France de son arrestation la veille. M. Altun a aussitôt pris la fuite en Irak où il est arrivé le lendemain, selon ces mêmes sources.

Le juge Fragnoli s’étonne, dans ce courrier à la ministre Rachida Dati, d’un "grave dysfonctionnement" de la coopération judiciaire européenne, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Le juge Fragnoli a lancé un mandat d’arrêt international à l’encontre de Altun et entend lancer une commission rogatoire à l’Autriche pour obtenir des informations sur sa libération, selon ces mêmes sources.

Altun a été interpellé début février lors d’un vaste coup de filet en France au sein d’"associations cuturelles" qui avait donné lieu à une quinzaine d’arrestations de Kurdes, membres actifs du PKK.

Quatorze d’entre eux avaient d’abord été placés en détention avant que la cour d’appel de Paris ne décide le 23 février de les remettre en liberté mais sous contrôle judiciaire comprenant une interdiction de quitter la région parisienne.

Le ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gül avait fustigé l’Autriche pour avoir laissé filer Riza Altun en Irak, parlant de "grosse erreur, aberrante et inacceptable".

Le PKK est considérée comme une organisation terroriste par la communauté internationale. Les attentats de l’organisation séparatiste ont causé la mort de plus de 37.000 personnes depuis 1984, début des attentats du groupe terroriste qui vise à instaurer un Etat indépendant kurde dans le sud-est de la Turquie.

Lire également :
- La France et l’Autriche laissent un cadre du PKK en liberté, il s’enfuit en Irak (Terrorisme kurde en Turquie)
- La Turquie fustige l’Autriche pour avoir laissé filer un cadre du PKK
- La Turquie va formuler une plainte contre l’Autriche pour la libération d’un leader du PKK
- Maliki promet d’agir contre les terroristes kurdes du PKK

Voir notre dossier sur le PKK

Mot-clé :
Terrorisme PKK
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank