EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > La formation d’un nouveau gouvernement en Irak (...)

La formation d’un nouveau gouvernement en Irak saluée à travers le monde

(photo) Le nouveau gouvernement irakien saluté par la communauté internationale


Ecrit par Hakan, 2010-12-27 05:52:00


La mise en place d’un nouveau gouvernement en Irak a été vivement saluée par la communauté internationale la qualifiant d’ »étape importante », vers le développement démocratique du pays, après neuf mois d’impasse politique.

Le feu vert accordé par le Parlement irakien au nouveau cabinet d’unité nationale a été salué par la Turquie, voisine de l’Irak, qui a exprimé son « soutien aux efforts de Baghdad en matière de règlement des problèmes sécuritaires, politiques et économiques du pays », selon un communiqué du ministère turc des Affaires étrangères.

Aux Nations unies, le secrétaire général Ban Ki-moon a félicité le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, après que le Parlement irakien eut accordé sa confiance à sa nouvelle équipe et adopté son programme visant à libéraliser l’économie, développer la production pétrolière et combattre le terrorisme. La formation d’un nouveau gouvernement à Baghdad constitue « un pas important vers le développement démocratique du pays », qui vient ainsi de sortir d’une crise politique née des élections législatives de mars dernier qui n’avaient dégagé aucune réelle majorité, a indiqué M. Ban dans un communiqué.

Le nouveau gouvernement irakien saluté par la communauté internationale
Pour les Etats-Unis, qui ont officiellement mis fin à leur mission de combat en Irak le 31 août dernier, le vote de confiance du Parlement irakien au gouvernement de Nouri al-Maliki « constitue un moment important de l’histoire de l’Irak et un grand pas en avant pour faire progresser l’unité nationale ». L’investiture du nouveau gouvernement à Baghdad, montre qu’ »une fois de plus, les Irakiens et leurs représentants ont montré leur engagement à œuvrer au sein du processus démocratique pour dépasser leurs désaccords et définir l’avenir de l’Irak », s’est félicité le président américain Barack Obama dont le pays doit retirer le reste de ses troupes d’ici à la fin 2011.

Pour la Haute représentante de l’Union européenne (UE) pour la politique extérieure, Catherine Ashton, la formation d’un nouveau gouvernement en Irak constitue « un autre chapitre important pour le développement de la démocratie dans le pays ». Par la voix de son ministre des Affaires étrangères William Hague, la Grande-Bretagne, a, elle aussi, salué le feu vert accordé par le Parlement irakien au gouvernement d’unité nationale, estimant que la nouvelle équipe dirigeante serait en mesure de « travailler ensemble » pour le bien du pays.

La France a, de son côté, salué la mise en place d’un nouveau gouvernement en Irak comme « une nouvelle étape dans le renforcement de l’unité, de la stabilité et de la démocratie du pays ».

Pour rappel, la formation du nouveau gouvernement irakien est intervenue conformément à l’accord de partage du pouvoir conclu en novembre dernier entre le parti du Premier ministre Nouri al-Maliki et celui de son rival Iyad Allawi, arrivés en tête du scrutin législatif de mars dernier.

Au sein du nouveau cabinet irakien, l’Alliance Nationale de Nouri al-Maliki, qui regroupe les partis religieux chiites et occupe 159 des 325 sièges, s’octroie le poste de Premier ministre, un de vice-Premier ministre et douze portefeuilles. Iraqiya (91 sièges) de l’ex-chef du gouvernement Iyad Allawi obtient un poste de vice-Premier ministre et huit ministères, les Kurdes (57 sièges) gardent leur poste de vice-Premier ministre et trois ministères, la petite coalition Wassat (10 sièges) deux ministères et les minorités religieuses (8 sièges) un portefeuille.

Source Donne ton avis

Mot-clé :
Coopération Diplomatie Politique République Société
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank