EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Europe > UE : la candidature de la Turquie dans (...)

UE : la candidature de la Turquie dans l’impasse


Ecrit par Hakan, 2010-11-22 13:47:43


Présent à Londres au début du mois, le président turc, Abdullah Gül, a dénoncé l’attitude « à courte vue » des dirigeants européens opposés à l’adhésion de son pays. Mais désormais, c’est la Commission de Bruxelles elle-même qui doute de l’engagement européen d’Ankara. Dans son rapport annuel sur l’élargissement, la commission avertit Ankara : « Il est urgent que la Turquie remplisse ses obligations » et normalise ses relations avec Chypre, sans quoi le processus d’adhésion mènera tout droit à l’impasse.

À quatre semaines d’un sommet européen déterminant pour la survie de la candidature, le commissaire à l’élargissement Stefan Füle, ne cache pas son « insatisfaction ». Bruxelles met en cause l’engagement européen de la Turquie, comme si on se prenait désormais à douter de l’honnêteté de la candidature d’Ankara.

La question de Chypre est au cœur du dossier. La partie de l’île occupée par les Turcs refuse toujours l’accès de ses ports aux chypriotes grecs. « Il n’y a eu aucun progrès vers une normalisation des relations bilatérales », constate le rapport de la commission.

Seuls 18 des 35 terrains d’accord imposés à la Turquie ont pu être étudiés. On voit mal désormais comment échapper à un blocage définitif en 2011 ou 2012. Le rapport de la Commission note des évolutions positives (révision de la Constitution) mais des blocages récurrents, comme les limites de la liberté d’expression et les manquements à la liberté religieuse, aux droits des femmes et à ceux des syndicats.

Sources : Reuters, Le Figaro

Mot-clé :
Adhésion Binali Yıldırım Diplomatie Kadir Topbas Mevlüt Çavusoglu Parti de la justice et du développement (AKP) Politique Recep Tayyip Erdoğan [RTE] Société
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank