EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Economie > L’industrie manufacturière turque fonctionne (...)

L’industrie manufacturière turque fonctionne bien en deçà de sa capacité en raison de l’épidémie

Ecrit par Hakan, 2020-04-28 08:53:49


L’industrie manufacturière turque a bien fonctionné en deçà de sa capacité en avril en raison de l’épidémie de COVID-19, qui est un signe clair d’une récession imminente, ont déclaré des économistes turcs.

L’industrie manufacturière a utilisé 61,6% de sa capacité, avec 13,7 points de baisse par rapport au mois précédent, a révélé vendredi la Banque centrale turque.

Selon les données, les baisses les plus importantes ont été observées dans la production de textiles, de vêtements, d’automobiles et de meubles.

Metin Turkyilmaz, un écrivain économique du quotidien Dunya, a déclaré que l’épidémie de COVID-19 toucherait gravement l’économie turque, car plusieurs indicateurs économiques ont montré qu’une profonde récession était dans l’arrière-cour de la Turquie.

Selon nos confrères de Xinhua, l’Assemblée des exportateurs turcs a annoncé que les exportations du pays en glissement annuel avaient chuté de 17,8% en mars, a déclaré Turkyilmaz, décrivant ce chiffre comme un "net déclin" de l’économie.

"Le tourisme a cessé à cause de la pandémie, et aucune amélioration n’est attendue dans les mois à venir", a déclaré Turkyilmaz à Xinhua, notant que cela mettrait la Turquie dans une position difficile en termes de perte de revenus.

"En mars, la consommation de carburant a diminué jusqu’à 70%, ce qui ne s’explique pas simplement par le fait que les gens ne sortent pas. Cela signifie que l’industrie du transport maritime a également cessé car il n’y avait pas de commerce", a-t-il ajouté.

De plus, le budget de la Turquie a enregistré un déficit record de 43,7 milliards de lires en mars, contre 7,4 milliards de lires en février.

"Tous ces signes étaient des signes forts d’une récession économique", a souligné l’économiste turc.

Orhan Karaca, un universitaire de l’Université d’Istanbul Kültür, a déclaré que la détérioration de l’utilisation de la capacité est maintenant plus ou moins similaire à ce qui s’est produit pendant la crise mondiale de 2008-2009.

"Les secteurs des services devraient probablement être dans une bien pire situation", a-t-il déclaré dans un tweet.

La crise économique mondiale a considérablement touché la Turquie fin 2008, obligeant l’économie turque à se contracter de 4,7% en 2009 et le taux d’utilisation des capacités à 60,8%.

Murat Tufan, analyste du diffuseur Ekoturk, a déclaré que la Turquie commençait à voir les impacts du virus sur le secteur réel.

"Il y a une diminution significative de la capacité depuis que les magasins et centres commerciaux sont fermés à travers le pays dans le cadre des mesures gouvernementales visant à contenir la propagation du coronavirus, et les gens ne préfèrent pas acheter des produits de luxe", a déclaré Tufan à Xinhua.

De l’avis de Tufan, la reprise serait possible vers la fin du deuxième semestre de cette année s’il n’y avait pas une deuxième vague dans l’épidémie.

"Le taux d’utilisation des capacités pourrait approcher 65% en mai", a-t-il noté. "Mais, le niveau sur lequel nous comptons est de 75%. À moins que la capacité n’atteigne ce pourcentage, nous ne pouvons pas dire que c’est fini."

L’économie de la Turquie pourrait reculer de 5% fin 2020 et le taux de chômage pourrait atteindre 17,2%, selon un récent rapport du Fonds monétaire international. Enditem

Mot-clé :
Économie Statistiques
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank