EURTRY:
logo

Accueil > Nos rubriques > Société > L’industriels turcs demandent à Recep Tayyip (...)

L’industriels turcs demandent à Recep Tayyip Erdogan de mettre en place des mesures plus strictes

Ecrit par Hakan, 2020-03-27 19:01:21


Les principaux industriels turcs demandent au président Recep Tayyip Erdogan de mettre en place des mesures plus strictes pour lutter contre les coronavirus et stimuler la relance l’économie une fois la pandémie terminée.

Le conseil d’administration du groupe d’entreprises Tusiad a écrit une lettre au président turc après avoir annoncé un paquet de 100 milliards de lires ( 15,4 milliards de dollars ) de réductions d’impôts et de reports de paiement pour soutenir l’économie, selon des personnes proches du dossier.

Dans la lettre, les chefs d’entreprise ont déclaré que la Turquie avait besoin d’un plus grand programme de soutien gouvernemental pour atténuer les retombées économiques de la propagation du coronavirus.

Leur appel au président turc montre un malaise croissant parmi les entreprises les plus influentes du pays alors qu’elles recherchent un soutien pour compenser l’affaiblissement de la demande sur le marché intérieur et sur les marchés d’exportation dirigé par l’Europe. Des centaines de milliers d’entreprises ont fermé leurs portes, tandis qu’un indice de confiance parmi les fabricants turcs a le plus chuté depuis la crise financière mondiale de 2008.

Le mécontentement

Le ministre des Finances, Berat Albayrak, a présenté la semaine dernière une perspective haussière pour l’économie de 753 milliards de dollars, lorsqu’il a déclaré que le gouvernement avait maintenu son objectif de croissance de 5% pour l’année. Mais son optimisme n’est guère le consensus des observateurs turcs.

Une chute probable des revenus du tourisme et de la demande étrangère pour les exportations compensera les gains de la baisse des prix du pétrole, a déclaré Fitch Ratings Inc.

Selon Moody’s Investors Service Inc., la contraction cumulative du produit intérieur brut d’avril à septembre pourrait atteindre 7%.

La principale préoccupation de Tusiad est le manque de directives du gouvernement sur la durée de l’économie à son rythme actuel et modéré, a déclaré l’une des personnes. Une solution discutée par le conseil d’administration du groupe serait d’annoncer un verrouillage national strict afin de ralentir rapidement la propagation du virus. Cette approche permettrait aux entreprises de planifier une certaine période de ralentissement, qui serait ensuite suivie d’un rapide rebond de l’activité, a déclaré la personne.

Le maire d’Istanbul, Ekrem Imamoglu, a fait écho à ce sentiment jeudi, demandant un verrouillage de la plus grande ville de Turquie pour ralentir la propagation du virus.

Mot-clé :
Coronavirus Société
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank