EURTRY:
logo

Accueil > Nos rubriques > Europe > Les arrivées de migrants en provenance de (...)

Les arrivées de migrants en provenance de Turquie en Europe ont presque doublé en 2019

Ecrit par Hakan, 2019-12-17 23:42:37


Selon un rapport confidentiel de l’UE, 70 000 migrants ont traversé la Turquie vers l’UE cette année. Les chiffres soulèvent des questions quant à savoir si un accord UE-Turquie sur les réfugiés est respecté.

Le nombre de migrants et de réfugiés traversant la Turquie vers l’Europe a presque doublé par rapport à l’année dernière, selon un rapport confidentiel de l’UE publié par les médias allemands.

De janvier à la mi-décembre, 70 002 migrants ont rejoint l’Union européenne en provenance de Turquie, ce qui représente un bond de 46% par rapport à la même période en 2018, a rapporté mardi Die Welt .

Environ 68 000 de ces migrants ont traversé la mer Égée en Grèce, où ils vivent dans des camps de migrants surpeuplés. De plus petits nombres ont atteint la Bulgarie, l’Italie et Chypre.

Dans un nouveau développement, la plupart des migrants sont venus d’Afghanistan. Leur part est désormais de 30%, alors que la proportion de demandes d’asile en provenance de Syrie n’est que de 14%, suivie par les Pakistanais 9,5%, les Irakiens 8% et les citoyens turcs 5%.

Les arrivées en Grèce ont exercé une pression extrême sur les camps de réfugiés surpeuplés des îles de la mer Égée. Il y a un manque de nourriture, de vêtements et de médicaments. Le gouvernement grec transfère de plus en plus de demandeurs d’asile sur le continent.

Selon l’accord UE-Turquie sur les migrants, cet accord n’est accordé que si les personnes concernées sont particulièrement "vulnérables" parce qu’elles sont des enfants non accompagnés ou qu’elles sont malades ou enceintes.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’accord UE-Turquie ?

Cette évolution soulève des questions sur la mesure dans laquelle la Turquie se conforme à l’accord de 2016 sur les réfugiés avec l’Union européenne, a rapporté Die Welt.

Aux termes de l’accord, la Turquie est obligée de reprendre les demandeurs d’asile qui ont traversé son territoire et de les empêcher de passer en Europe. En échange, la Turquie reçoit un total de 6 milliards d’euros (6,7 milliards de dollars) pour financer la crise des réfugiés syriens. Ankara s’est plainte à plusieurs reprises que l’UE ne respecte pas ses obligations et a demandé plus de fonds.

Un élément central de l’accord est que les migrants restent sur les îles afin de ne pas avoir la possibilité de voyager vers d’autres États membres de l’UE.

Du début de cette année à la mi-décembre, 34 000 migrants ont été amenés sur le continent grec. Selon le rapport de l’UE, certains restent en Grèce, mais beaucoup essaient d’atteindre la frontière albanaise et à partir de là, avec l’aide de passeurs, à travers les Balkans jusqu’en Autriche et en Allemagne.

Mot-clé :
Migrants/Réfugiés Union Européenne (UE)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank