facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Le plus beau chat du monde est un chat Turc

Ecrit par Pakize, 2019-11-08 18:24:32


C’est un chat de Van, nommé Su, qui a remporté le titre du « plus beau chat du monde » lors du concours international "les chats heureux" qui s’est tenu à İstanbul les 2&3 novembre dernier.

Décrochant la première place dans toutes les catégories du concours, parmi 200 races de chats participantes, venant de 15 pays différents, Su devient ainsi Champion des champions. En effet, chaque chat a participé à une compétition propre à sa race et SU est arrivé premier de sa race. Su a ensuite auditionné parmi les autres gagnants de chaque catégorie et il s’est, là encore, classé premier, toutes races confondues.

Souvent confondu avec l’Angora Turc, Le chat turc de Van est un adorable félin au caractère bien trempé. Réputé pour son intelligence et son côté joueur, c’est aussi un chat bavard, comique qui aime être le centre d’attention et très curieux : il adore explorer des choses nouvelles, ce qui est très stimulant pour lui.

Il peut sembler parfois timide, mais il ne faut pas se fier aux apparences, ce chat n’a peur de rien ni personne. C’est un chat indépendant mais appréciant, beaucoup, la compagnie de son maitre dont il ne peut d’ailleurs que rarement se passer. Aussi, le chat turc de Van est très friand de câlins : il ne refuse jamais les marques de tendresse et peut même se montrer « pot de colle ». Par ailleurs, il est très sociable, que ce soit avec ses congénères ou avec d’autres animaux de compagnie.

Une des particularités inhabituelles chez un chat est que le Turc de Van, bien éduqué peut s’apparenter à un chien : il peut être dressé à vous apporter sur demande un objet en particulier.

Une autre des particularités étonnantes de ce minet est qu’il aime beaucoup l’eau. En effet, le Turc de Van est un « chat-nageur » et il ne saurait être plus heureux que s’il dispose dans un jardin, d’un petit coin d’eau où se baigner. Cela tient probablement de son environnement naturel originel (le lac de Van) où il devait chasser dans un milieu aquatique pour se nourrir.

Les origines de cette race de chat remontent très loin. Parmi les découvertes faites par le passé, des pièces datant des années -100 av JC sont frappées d’une figure de chat semblable à celui de Van, reconnaissable par sa queue et son pelage. Mais aussi, des écrits anciens relatent la présence de ces chats lors des croisades dans les années 1100 à 1280.

On peut même remonter à plus de 5.000 ans et rejoindre la légende de Noé qui, lorsqu’il a échoué sur le Mont Ararat, a libéré les animaux. Parmi eux, quatre chats deux blancs et deux roux, ont directement plongé et nagé dans l’eau, puis ils se sont dirigés vers le sud après le retrait de la crue dans les montagnes, pour se retrouver au Lac de Van.

Ce n’est que très tardivement dans les années 30 probablement que les Européens ont fait connaissance avec cette race de chat. Ils seraient apparus au début des années 1930 en Normandie. Cependant la race n’ayant pas survécu à la guerre, il faudra donc attendre 1955, que les deux Britanniques Laura Lushington et Sonia Halliday l’importent de nouveau en Europe pour que les éleveurs s’intéressent de près à cette race.

Majestueux, le Turc de Van est doté d’une grande musculature. Sa croissance lente, qui peut durer entre trois et cinq ans, favorise le développement de son corps long et fort. Ses pattes sont aussi très musclées. Sa fourrure en cachemire, soyeuse et mi-longue et avec le moins de sous-poil possible, cette race étant originaire d’une région ayant des températures extrêmes, a développé une couverture plus épaisse et une large collerette pour le protéger du froid hivernal.

Sa tête est un peu plus longue que large, en forme de triangle adouci, avec des pommettes hautes et saillantes, son nez légèrement busqué est terminé par un museau fort, avec des oreilles de taille moyenne et placées haut sur le crâne. Quant à ses yeux, très expressifs, ils sont assez grands, de forme ovale et leur couleur varie de l’ambre claire au moyen. Ils peuvent être aussi bleus ou vairons.

La couleur classique du Turc de Van est principalement blanche, le standard autorise toutefois un marquage sur le corps ne dépassant pas les 20% de sa fourrure car il n’est pas classé parmi les chats bicolores. Bien que la couleur classique des Chats de Van soit roux tabby et blanc, il se peut que certains Turc de Van aient les oreilles et la queue noires, bleues ou encore écailles de tortue. Les chats de Van uniquement blancs sont plus rares mais très appréciés, surtout en Turquie.

Sa queue portée en panache et particulièrement bien fournie, est de longueur moyenne.

Les éleveurs veillent particulièrement à ne pas croiser deux sujets blancs ensemble. En effet, le gène blanc augmente le risque de surdité chez le chat lorsque deux spécimens porteurs sont croisés, et plus spécialement si le chaton à les yeux bleus.

Chat de Van Chats Turquie Van Kedisi
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank