EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > "Cette décision est la conséquence de la (...)

"Cette décision est la conséquence de la déception de Paris qui voulait un Etat terroriste en Syrie"


Ecrit par Engin, 2019-10-31 15:19:46


"Cette décision est la conséquence de la déception de Paris qui voulait un Etat terroriste en Syrie"

Ankara a estimé que, par cette démarche, le parlement et le gouvernement français annonce au monde entier qu’ils se tiennent aux côtés du PYD/YPG, filiale syrienne du PKK reconnu comme organisation terroriste par l’Union européenne.

La Turquie a fustigé le sénat et le parlement français en raison de la résolution sur l’opération Source de Paix.

« Nous comprenons bien que la France, qui cherchait à fonder un Etat terroriste en Syrie, a pris cette décision suite à sa déception » a souligné le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

Ankara a estimé que, par cette démarche, le parlement et le gouvernement français annoncent au monde entier qu’ils se tiennent aux côtés du PYD/YPG, filiale syrienne du PKK reconnu comme organisation terroriste par l’Union européenne.

« Nous ne sommes pas surpris par l’approche du parlement d’un pays où les terroristes sont accueillis au plus haut niveau à l’Elysée » poursuit le communiqué. Selon Ankara, la France ne tient pas compte des avertissements concernant l’organisation terroriste.

« Comme nous l’avons réitéré à maintes reprises, l’opération Source de Paix a été menée sur la base du droit international, du droit de légitime défense et des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU relatives à la lutte antiterroriste. La légitimité de cette opération a été confirmée par les derniers accords établis avec les Etats-Unis et la Russie » a déclaré le ministère turc.

« L’adoption par le parlement français de résolutions qui ne peuvent être nullement associées à la réalité, et ce, malgré toutes les démarches et déclarations faites par la Turquie, ne peuvent s’expliquer qu’avec l’approche pleine de préjugés et dénuée de tout bon sens contre la Turquie et avec la détresse de la France concernant la question syrienne » a relevé le ministère.

Ankara a souligné qu’aucun pays ne peut lui donner de leçon concernant la lutte anti-Daesh. « La France qui agit avec hypocrisie concernant le retour de ses citoyens ayant combattu dans les rangs de Daesh, n’a aucunement le droit d’accuser la Turquie » a-t-il ajouté.

Dernièrement, Ankara a appelé le parlement et le gouvernement français à coopérer et à se tenir aux côtés de la Turquie, son allié au sein de l’OTAN et de l’Europe, et non aux côtés des terroristes dans la lutte antiterroriste.

Mot-clé :
Terrorisme PKK PYD/PKK YPG/PKK
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank