EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Condamné aux Etats-Unis, l’ex-banquier turc (...)

Condamné aux Etats-Unis, l’ex-banquier turc Atilla est sorti de prison


Ecrit par Hakan, 2019-07-20 19:41:46


L’ex-directeur adjoint de la banque publique turque Halkbank, condamné pour contournement des sanctions américaines contre l’Iran, a été libéré vendredi, a indiqué à l’AFP le bureau fédéral des prisons (BOP).

Contacté par l’AFP, l’avocat de Mehmet Hakan Atilla, Victor Rocco, a indiqué avoir appris que son client avait été remis à la police de l’immigration (ICE), dans l’attente de son expulsion vers la Turquie.

Il avait été arrêté en mars 2017 à New York et reconnu coupable en janvier 2018 de fraude bancaire et de conspiration, au terme d’un procès très suivi en Turquie et dénoncé comme un "complot" par le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Il n’aura finalement pas effectué la totalité des 32 mois de détention auxquels il avait été condamné et a bénéficié d’une libération anticipée.

Le juge fédéral new-yorkais Richard Berman avait en partie donné raison à la défense, estimant que M. Atilla n’avait eu qu’un "rôle mineur" dans ce contournement, comparé au rôle central joué par l’homme d’affaires turco-iranien Reza Zarrab.

Ce dernier, lui aussi inculpé par la justice américaine, avait surpris tout le monde en acceptant à l’automne dernier de plaider coupable dans cette affaire et de coopérer avec la justice américaine.

Il avait ensuite décrit en détail, lors du procès, l’instauration, à partir de 2012, d’un schéma complexe impliquant trafic d’or et livraisons fictives de nourriture entre l’Iran, la Turquie et Dubaï.

Les avocats de la défense avaient présenté M. Atilla comme le simple exécutant des consignes du directeur général de la banque. Ce dernier avait, selon M. Zarrab, l’appui de plusieurs ministres turcs et même de Recep Tayyip Erdogan, à l’époque Premier ministre.

Le ministère turc des Affaires étrangères avait réagi mi-mai à l’annonce de la peine en dénonçant un "simulacre de procès" et en réaffirmant que M. Atilla était "innocent".

La peine de Reza Zarrab n’est pas connue, de nombreuses pièces du dossier le concernant étant restées confidentielles.

Source : L’Orient le Jour

Mot-clé :
Corruption Société
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank