facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Ankara émet une note de protestation à l’Office des Nations Unies à Genève

Ecrit par Engin, 2019-07-04 18:09:09


Ankara émet une note de protestation à l’Office des Nations Unies à Genève

Ankara émet une note de protestation à l’endroit de l’Office des Nations Unies (ONU) à Genève pour avoir signé un "plan d’action" avec un terroriste du PKK et des autorités suisses pour lui avoir autorisé l’entrée dans le pays

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié, jeudi, par la Représentation permanente de la Turquie au sein de l’Office des Nations Unies à Genève.

La Turquie a vivement protesté contre la signature d’un "plan d’action" entre la Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés des Nations Unies, Virginia Gamba et un terroriste du PKK, "Ferhat Abdi Sahin", prétendu "commandant des Forces démocratiques syriennes" (FDS), une branche de l’organisation terroriste PKK/PYD/YPG, dans les bureaux des Nations Unies à Genève, sans en informer les pays membres de l’organisation.

Une fois l’information divulguée, la Représentation permanente de la Turquie a immédiatement émis une note de protestation adressée à l’Office des Nations Unies à Genève et aux autorités suisses qui ont laissé un terroriste, objet d’une notice rouge de recherche d’Interpol, entrée sur leur territoire.

La diplomatie turque a, par ailleurs, contacté le représentant spécial de l’ONU pour la Syrie, Geir O. Pedersen, afin de savoir s’il avait été avisée de la signature du "plan d’action" en question. Pedersen a affirmé ne pas avoir eu connaissance de la tenue d’une telle rencontre.

L’ONU a signé un "plan d’action" avec le YPG/PKK, aussi baptisé "FDS", pour qu’il abandonne "le recrutement d’enfants soldats", lors d’une cérémonie officielle à Genève, le 29 juin.

L’ONU a déclaré, dans un communiqué, que "les FDS s’engagent à mettre fin au recrutement et à l’utilisation d’enfants soldats, à identifier et à séparer les garçons et les filles qui se trouvent actuellement dans leurs rangs et à mettre en place des mesures de prévention, de protection et de discipline liées au recrutement et à l’utilisation d’enfants".

Selon un rapport de l’ONU, le YPG/PKK comptait 46 enfants combattants en 2016, ce chiffre a quintuplé en 2017 pour atteindre 224 enfants soldats.

note de protestation ONU PKK PYD Turquie YPG
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank