facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Enfant tué à Lorient par un chauffard en fuite

Ecrit par Hakan Akgün, 2019-06-11 13:33:08


Deux enfants de 7 et 10 ans ont été percutés violemment par une voiture, dimanche 9 juin 2019, vers 17 h 30, à Lorient. L’aîné des deux cousins est décédé, tandis que le second est hospitalisé dans un état critique à Brest. Le conducteur et sa passagère, qui ont pris la fuite, sont toujours activement recherchés. La communauté turque de Lorient s’est réunie dès dimanche soir autour de la famille à l’association culturelle turque.

Dimanche 9 juin, vers 17 h 30, deux enfants de 7 et 10 ans, qui se trouvaient sur un trottoir à proximité du restaurant McDonald’s, à Keryado, ont été violemment percutés par une voiture circulant à vive allure sur la voie dédiée aux bus.

L’aîné des deux cousins, est décédé des suites de ses blessures à l’hôpital. Le second est toujours hospitalisé dans un état grave à Brest.

Scolarisés à Kersabiec

Les enfants, scolarisés à Kersabiec, sortaient du McDonald’s, où ils étaient allés prendre un goûter, et rentraient à pied à Kersabiec. Ils étaient à quelques mètres de chez eux, quand le drame s’est produit. Les parents les attendaient à la maison.

Dès dimanche soir, « toute la communauté turque de Lorient s’est retrouvée ici, à l’association, avec la famille », témoigne Ahmed Makas, ancien président de l’association culturelle turque, qui compte près de 300 membres. « La moitié de la communauté est partie à Brest où est hospitalisé le petit, depuis hier soir. »

Le maire de Lorient, Norbert Métairie, s’est rendu au local de l’association, à 200m des lieux du drame, ce lundi matin, avec son adjoint Bruno Blanchard pour présenter ses condoléances à la famille et exprimer leur soutien.

Le consul général de Turquie et le commissaire

En début d’après-midi, le consul général de Turquie à Nantes, Ishak Ebrar Çubukçu, et les co-présidents de l’union des associations turques du grand ouest, Ali Dere et Keles Davut, sont venus réconforter la famille et remercier les autorités françaises, en présence du commissaire Camille Fanjaud.

A l’heure de la prière, dans la salle principale de réception du local de l’association, le commissaire a présenté ses plus sincères condoléances à toute la communauté turque. « Je vous garantis que tout est mis en oeuvre par les services de police pour retrouver l’auteur présumé des faits. On s’engage à faire le maximum pour l’interpeller et le confier à la justice. »

Le commissaire s’est ensuite entretenu avec le père de l’enfant décédé et des proches. Le consul a eu un discours d’apaisement.

Une communauté soudée

« La communauté est hyper solidaire, soudée, témoigne Salih Acar, de l’association. Le meilleur moyen de soutenir la famille est de rester auprès d’elle. » Les hommes se serrent les coudes d’un côté auprès du père, un artisan dans le bâtiment ; les femmes de l’autre, à l’abri des regards, auprès de la mère.

Les deux familles touchées sont très connues de la communauté. Les mères sont sœurs et les pères cousins.

« Depuis ce matin, ça vient de partout, Nantes, Rennes... Le peuple turc a toujours été solidaire, dans les moments de douleur et les mariages. » En ce début d’après-midi, plus d’une centaine d’hommes partagent un thé et un déjeuner offert par la famille. Le père, entouré de ses proches, reçoit les condoléances. « Il pleut, mais il y a de la chaleur humaine », note Salih Acar.

« Ce drame touche tout le monde »

Jusqu’au départ du corps du défunt en Turquie et une cérémonie, qui devrait avoir lieu d’ici la fin de semaine, ils seront nombreux à se relayer auprès de la famille.

« Ce n’est pas une histoire de communauté, tient à souligner Efrail Nair, le président de l’association, qui ne veut surtout pas faire de communautarisme. Ce drame touche tout le monde. Deux enfants.... »

la police diffuse la photo des suspects

La police a diffusé ce mardi un appel à témoins affichant le signalement du conducteur qui aurait fauché deux petits garçons dimanche à Lorient (Morbihan).

Killian, le conducteur de 20 ans, et sa passagère de 21 ans, qui ont continué leur course à pied quelques mètres après avoir percuté les petits, sont toujours activement recherchés.

Le conducteur, identifié, est connu des services de police. "Déjà condamné en répression de faits de conduite sans permis, il aurait emprunté le véhicule de sa mère alors qu’il n’est pas titulaire du permis de conduire" selon le parquet.

Source : avec plusieurs sources

justice
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank