facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Le PKK rend dépendants à la drogue ses propres membres, notamment les femmes et enfants

Ecrit par Engin, 2019-05-24 18:08:59


Le PKK rend dépendants à la drogue ses propres membres, notamment les femmes et enfants

Les interrogatoires des terroristes du PKK qui se sont livrés aux forces de sécurité turques ont montré que les femmes et enfants enrôlés ont été rendus dépendants à la drogue par le PKK.

L’interrogatoire du terroriste du nom de code « Sait » capturé lors d’une opération des forces de sécurité, a ainsi mis en avant-plan le mauvais traitement infligé aux jeunes filles et enfants nouvellement enrôlés.

Le terroriste du nom de code « Sait » a dit être témoin à plusieurs reprises des harcèlements et agressions sexuelles des chefs terroristes à l’encontre des femmes terroristes, ce qui selon lui, est « le destin incontournable des femmes dans l’organisation terroriste ».

Le terroriste affirme que les jeunes filles nouvellement enrôlées sont victimes de ce type de traitements peu de temps après leur adhésion, précisant que la plupart, désespérées, s’y soumettent.

Selon le terroriste, il y a des femmes terroristes qui souhaitent se libérer de ces relations impitoyables et qui tentent de se sauver. « Une fois rattrapées, ces femmes sont accusées d’espionnage et sont exécutées » a-t-il indiqué, « mais malgré cela, le nombre de femmes et enfants souhaitant retourner dans leur famille ne cesse d’augmenter ». « Et quand ils (ces femmes et enfants) n’y arrivent pas, ils se suicident » a ajouté le terroriste.

Pour empêcher le détachement des femmes et enfants de l’organisation terroriste et faciliter leur participation aux combats, les chefs terroristes utilisent la drogue comme arme. Ces femmes et enfants rendus dépendants à la drogue sont poussés à combattre en ligne de front, a-t-il informé.

terrorisme PKK
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank