facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Le très audiarien député de LREM

Ecrit par Engin, Ilker TEKIN, 2019-04-13 13:56:03


Le très audiarien député de LREM

L’adage de Michel Audiard sur l’imbécillité a de beaux jours devant lui, et en politique comme ailleurs lorsqu’il s’agit de relayer des énormités l’utilisation de simplets est la norme.
La députée LREM de la Manche Sonia Krimi en est un très bon exemple.

Ainsi, le 12 avril 2019 lors de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN se tenant en Turquie, Sonia Krimi a pris la parole pour fustiger le Président de l’Assemblée nationale turque, Mustafa Sentop, qui avait déclaré assez justement, un jour auparavant, que l’instauration d’une journée officielle le 24 avril en France sur le « génocide arménien » était d’ordre politicien et ne répondait à aucune exigence ni d’éthique ni de droit.

Sur sa lancée, Sonia Krimi n’a pas hésité à faire un parallèle et mettre sur le même plan le « génocide arménien » et le terrorisme, en l’occurrence celui du PKK, affirmant, dans le plus parfait relativisme, que la décision de la France sur l’instauration du 24 avril comme journée officielle la regardait, de même que certains pays ne considéraient pas l’organisation PKK comme terroriste - le PKK qui en 40 ans a assassiné plus de 50 000 civils en Turquie, qui pour se financer pratique le trafic de drogue et d’être humain etc.

Ainsi, selon la députée LREM, la décision de la qualification de « génocide » ou de « terrorisme » concernant les événements de 1915, et l’organisation PKK sont liées à l’appréciation de chaque pays, donc ni au droit, ni à la réalité, ni à l’éthique et cette appréciation répondant aux intérêts des différents acteurs.

Par ce parallèle, Sonia Krimi montre bien et confirme que le « génocide arménien » en France est d’ordre politicien, comme l’avait affirmé le Président de l’Assemblée nationale turque.

Les représentants de la « cause arménienne » pourraient protester quant à la mise en parallèle de ce qu’ils considèrent comme leur « mémoire sacrée » et le terrorisme dans la perspective de faire valoir les intérêts des uns et des autres des acteurs internationaux, mais cela serait un vœu pieux, sachant leur complet aveuglement par la turcophobie et leur complet cynisme dans le monnayage de leur mémoire.

Quels sont les intérêts de ces différents acteurs ?

Nous ne saurions dire avec certitude le pourquoi des soutiens au « génocide arménien » et au terrorisme du PKK des différents acteurs. Des raisons électoralistes, à celles géopolitiques peuvent être avancées, il serait néanmoins naïf de penser que, dans le cadre de leur intérêts, certains soutiennent le terrorisme du PKK et d’autres le « génocide arménien », les soutiens ou les oppositions se font plutôt au gré des situations et des interlocuteurs.

Par ailleurs, si à la veille des élections européennes, le calcul est électoraliste, tablant sur la turcophobie, réelle ou supposée, des électeurs français, alors les citoyens d’origine turque et les autres d’ailleurs devraient sanctionner le parti présidentiel pour ces basses manœuvres.

diplomatie France Mensonge et désinformation Mevlüt Çavusoglu Sonia Krimi Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank