facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

XINJIANG OU TURKESTAN ?

Ecrit par Engin, 2018-10-11 01:06:55


XINJIANG OU TURKESTAN ?

Un état dans l’état, Ce schéma a été reproduit à Charenton-le-Pont(94). Une sorte de campement "Uyghur" a posé ses valises. Puis posé les fondements d’une rencontre internationale entre le 29 septembre et le 1 octobre.

Des officiels (la dissidente exilée aux Etats-Unis Rebiya Kader,le président du gouvernement ouigour en exil, le président organisateur de l’événement Monsieur Erkin Amlibit, des journalistes,des universitaires,des laïcs, des croyants, une foule d’invités ouïgours ou non. Parmi les étrangers principalement des turcs et des ressortissants d’Asie Centrale.Apparentés ou non à la diaspora établie en France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas. Comme point d’orgue : la manifestation au Trocadéro de Paris. Comme point d’attache : le site choisi par les représentants ouïgours en très proche couronne parisienne.

Sur fond d’état d’urgence en raison de la crise ethno-religieuse sévissant entre la Chine et le Xinjiang, province dite autonome, turcophone et musulmane, s’est tenu le premier rassemblement international du mouvement pour l’Indépendance du Turkestan Oriental.

Dans une ambiance aussi studieuse que bon enfant. aussi protocolaire que chaleureuse. Une oscillation à l’image de l’instabilité de la communauté ouïgour chinoise.

Un descriptif de cet ensemble se trouve matérialisé à l’intersection entre circonspection et observation pertinente tant le dépaysement a été total à l’hôtel situé à Charenton, en petite couronne parisienne, rue de Paris. Un peu comme si Paris et Charenton ne formaient qu’un tout, tout en étant distinctes. Un peu comme le casse-tête chinois s’abattant sur la région de Urumqi et Kashgar. La barrière de la langue faisant le reste.

D’un point de vue analytique, la tache s’est révélée davantage ardue. Chine ? Xinjiang ? Turkestan Oriental ? Uyghurstan ?
Les profanes et ils sont nombreux se sentent perdus.

Lors de ce week-end politique, géopolitique, culturel et studieux, la question _ patriote et omniprésente de l’autonomie et de l’indépendance a monopolisé les esprits. Une gravité sans équivalent se lisant sur les visages composant l’assistance, au vu de la situation actuelle, cela se comprend.

Au gré des brimades et discriminations relatées, la gène et la colère ont rivalisé d’attention. Une mine d’informations immense pour qui découvre la situation. Un déferlement de ressentiments faisant comprendre mieux le problème aux membres extérieurs à la communauté ouïgour de Chine avec cette manière d’entrer dans le vif du sujet. Une situation de défouloir, véritable aubaine pour les ouïgour privés de liberté d’expression au sein de l’Empire du Milieu. L’objectivité n’étant que rarement malmenée. Mais malmenée quand même lorsqu’un citoyen ouïgour me lance tout fier "je suis anti-chinois". Mais lui en vouloir ne reviendrait-il pas à la même chose que reprocher à un juif rescapé d’Auschwitz de dire "je suis anti-allemand ?" Ou encore à une yazidie ayant fui Daesh d’éprouver une relation phobique à l’Islam ?. Des réactions de ce type ne résolvent pas tout. Elles traduisent cependant l’urgence d’une situation .

Gianguglielmo /Jean-Guillaume LOZATO, professeur d’italien à L’ENSG et à International Paris School of Business,chargé de cours à l’Université Paris-Est. Auteur de recherches universitaires sur le football italien en tant que phénomène de société.

#Ouïghours Chine
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank