EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Les Pays-Bas reconnaît le lien entre l’organisation

Les Pays-Bas reconnaît le lien entre l’organisation terroriste du PKK et son aile Syrienne les Unités de Protection du Peuple (YPG) vendredi.


Ecrit par Engin, 2018-10-03 09:19:22


Les Pays-Bas reconnaît le lien entre l’organisation terroriste du PKK et son aile Syrienne les Unités de Protection du Peuple (YPG) vendredi.

Répondant aux questions des parlementaires Hollandais concernant le support que son gouvernement offre aux différents groupes Syriens, le ministre des affaires étrangères Hollandais Stef Blok a reconnu que “le YPG est connecté au PKK qui est listé comme organisation terroriste par l’Union Européenne. De plus, le YPG se bat simultanément contre les forces Syriennes et les forces d’opposition modérée pour réaliser son objectif d’établir une région autonome.”

Soulignant que son gouvernement n’a pas soutenu le YPG ou le PKK sous le nom de Forces démocratiques syriennes (SDF), Blok a ajouté qu’il existe plusieurs rapports sur les violations des droits de l’homme perpétrées par les forces du YPG.

Blok met en évidence les violations des droits de l’homme du YPG et du PKK en rappelant les rapports d’Amnesty International et de Human Rights Watch, qui documentent les crimes commis par les deux groupes terroristes, tel que l’oppression des peuples locaux, des expulsions forcées, et des kidnappings d’enfant pour en faire des soldats.

Se référant au support d’armement américain au YPG, Blok indique ce qui suit : “si ces armes avaient été uniquement utilisées contre DAESH, une formation légale pourrait être établie. Les rapports des violations des droits de l’homme, les contactes du YPG avec le régime syrien et les liens entre le YPG et le PKK sont les raisons Pour lesquelles le gouvernement Hollandais ne supporte pas le SDF”.

L’aile Syrienne du PKK en Syrie, le YPG, est un problème de sécurité grave pour la Turquie. Le groupe est organiquement lié au PKK, un groupe listé en tant qu’organisation terroriste par les États-Unis, la Turquie, et l’Union européenne.

Durant sa campagne de terreur qui a duré 30 années contre la Turquie, Le PKK à était responsable de la mort de plus de 40000 personnes, incluant des femmes et des enfants.

Le but ultime du YPG établir une région autonome au nord de la série. Les USA ont offert un support militaire au YPG sous le prétexte de combattre DAESH, causant des tensions entre des États-Unis et la Turquie.

Les armes sont finalement transférés au PKK est utilisé contre la Turquie.

Ankara avait précédemment mené l’opération Euphrate Shield à al-Bab et l’opération Rameau d’olivier à Afrin pour sécuriser la frontière méridionale de la Turquie en éliminant les terroristes du groupe YPG.

Après avoir libéré la ville, Ankara a déclaré qu’elle pourrait mener ses opérations plus à l’est, à Manbij, à moins que le groupe terroriste YPG ne quitte cette ville d’une importance stratégique.

Traduit de l’anglais par Deniz Akgurbuz

Mot-clé :
Terrorisme PKK PYD/PKK YPG/PKK
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank