facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

La sinistre face cachée du PKK

Ecrit par Engin, 2018-10-03 06:54:41


La sinistre face cachée du PKK

Les adhésions au PKK ayant drastiquement diminué, il s’est avéré que le groupe a essayé de combler la pénurie de membres par le rapt de mineurs d’âge.

Un terroriste en reddition a affirmé dans son témoignage que des enfants de 9 à 10 ans ont été armés et sciemment envoyés vers une mort certaine.

Selon une source des forces de sécurité, un terroriste, dans son témoignage, a affirmé s’être rendu en septembre 2018 car il ne supportait plus l’horreur dont il était témoin. Ceci a de nouveau confirmé que les dirigeants du groupe terroriste ne prennent aucune vie en considération, que ce soit celle de femmes ou d’enfants.

Selon les dires du terroriste en question, des groupes d’enfants âgés de 9 à 10 ans, connus sous le nom de « bataillons de la jeunesse » sont formés dans les zones d’hébergement au nord de la Syrie et de l’Irak.

Ces enfants sont forcés à prendre les armes et sont sciemment envoyés vers une mort certaine. Le groupe séparatiste, qui se sait surveillé par la Turquie et les Organisations internationales et craint de voir les traitements inhumains infligés à ses membres étalés au grand jour, interdit les soins de santé aux enfants blessés dans les combats. Les membres décisionnaires du groupe terroriste refusent que les enfants blessés retournent auprès de leurs familles et les abandonnent seuls face à la mort.

La maltraitance infantile du groupe terroriste et séparatiste PKK a été plusieurs fois le sujet de rapports officiels d’Organisations de Droits de l’Homme et d’ONG. Ces rapports présentent les preuves irréfutables du caractère criminel du groupe terroriste.

Article traduit du turc par Özlem Ince

terrorisme enfants soldats PKK PYD Turquie YPG
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank