facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

La Turquie désire une trêve à Idlib

Ecrit par Engin, 2018-09-15 21:17:36


La Turquie désire une trêve à Idlib

Avec ; le Figaro.fr

La Turquie a fait savoir aujourd’hui qu’elle discutait avec toutes les parties engagées dans le conflit syrien pour tenter d’éviter une offensive des forces de Damas dans la province d’Idlib, dernier bastion des insurgés dans le nord-ouest du pays.

Le Kremlin a confirmé qu’un sommet entre Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan lundi prochain à Sotchi, sur la mer Noire, était en préparation.

La semaine dernière, lors d’une réunion à Téhéran entre les présidents russe, turc et iranien, Ankara n’a pu obtenir un cessez-le-feu dans la région d’Idlib. Pourtant, les bombardements sur la province ont été plus rares ces derniers jours, après les pilonnages qui ont fait des dizaines de morts les semaines précédentes.

Une source proche du gouvernement de Damas a semblé écarter l’imminence d’une offensive terrestre - "L’opération n’est pas annulée mais nous avons tout notre temps", a-t-il dit.

Selon des sources rebelles, des unités des forces gouvernementales se sont même retirées cette semaine des lignes de front dans le nord de la région de Hama, voisine de celle d’Idlib. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a indiqué que le calme prévalait aujourd’hui, dans la région.

La Turquie, pour sa part, a envoyé des renforts dans la douzaine de postes de surveillance qu’elle a installés dans la région d’Idlib. Son ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a indiqué être en contact avec ses homologues de plusieurs pays et avec "tous les acteurs" impliqués dans le conflit à l’intérieur de la Syrie. "Nous nous efforçons d’obtenir un cessez-le-feu à Idlib", a-t-il dit, rappelant que son pays est favorable à des opérations militaires ciblées contre les groupes djihadistes, qui constituent la majorité des combattants rebelles à Idlib, mais reste farouchement hostile à une grande offensive terrestre qui risquerait de provoquer un nouvel afflux de réfugiés en Turquie.

Russie Syrie Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank