EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > La Knesset débattra de la reconnaissance du (...)

La Knesset débattra de la reconnaissance du soit disant "génocide" arménien

Ecrit par Hakan, 2018-05-25 14:30:34


La question doit faire l’objet d’une discussion plénière complète après la proposition du député Meretz ; le gouvernement reste sur sa position

Les députés de la Knesset ont voté mercredi pour débattre de la reconnaissance du soit disant "génocide" arménien au parlement, alors que les relations avec la Turquie sont au plus bas en raison des affrontements meurtriers à la frontière de Gaza.

La proposition présentée par la dirigeante du parti Meretz, Tamar Zandberg, appelle à un débat en plénière sur la question de savoir si l’État juif devrait reconnaître officiellement. Elle a été appuyée par 16 députés dans un plénum presque vide, sans que personne ne s’y oppose.

Le Président de la Knesset, Yuli Edelstein, qui s’est longtemps prononcé en faveur de la reconnaissance, a de nouveau exprimé son soutien à cette mesure. Mais il a également exprimé son malaise, que le but était d’ennuyer la Turquie.

Elle a tourné en dérision les tentatives d’utiliser la reconnaissance comme une gifle à Erdogan, en disant que « les tragédies d’une autre nation ne sont pas une carte à jouer en politique  ».

La reconnaissance du génocide arménien est évoquée chaque année à la Knesset, généralement sous la forme d’un projet de loi plutôt que d’un appel au débat, et a été rejetée chaque année par les gouvernements en place depuis 1989, lorsque le député Yair Tzaban l’a présentée pour la première fois à la Chambre. La date du débat en séance plénière n’a pas encore été annoncée.

Mercredi également, au cours d’un débat distinct de la Knesset sur la Turquie, dans une autre demande susceptible d’irriter Erdogan, le vice-ministre de la diplomatie Michael Oren, le député Likud Yoav Kisch et le député Meretz Mossi Raz ont appelé séparément à la création d’un État kurde.

Oren, dans ses remarques, a décrit la crise actuelle avec la Turquie comme la plus grave depuis qu’Israël et la Turquie ont signé un accord de réconciliation en juin 2016, améliorant leurs relations diplomatiques après des années de relations glaciales, aggravées par une lutte acharnée entre les militants turcs et les soldats israéliens à bord d’un navire à destination de Gaza en 2010.

Raphael Ahren et Stuart Winer ont contribué à cet article.

Source : avec Times Of Israël

Mot-clé :
Terrorisme Diplomatie Juifs Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank