Accueil | Nos rubriques | Actualité

Elections en Turquie : vers un front commun de l’opposition contre Erdogan

lundi 23 avril 2018 | par Engin


Elections en Turquie : vers un front commun de l’opposition contre Erdogan

Avec ; RFI

Après l’annonce surprise d’élections anticipées – législatives et présidentielle – le 24 juin prochain en Turquie, l’opposition se met en ordre de marche. La commission électorale a confirmé ce dimanche 22 avril que 10 partis allaient pouvoir présenter des candidats. Parmi ceux-ci, le tout nouveau Bon Parti, qui va tenter de faire front commun avec le principal parti d’opposition au Parlement pour évincer le président Recep Tayyip Erdogan.

Il y avait des doutes sur la participation du Bon Parti aux élections de juin prochain, mais la formation de l’ancienne ministre de l’Intérieur Meral Aksener va finalement pouvoir présenter des candidats aux élections législatives.

Pour s’assurer que la commission électorale n’allait pas rejeter la demande, quinze députés du principal parti d’opposition, le CHP, ont changé d’allégeance dimanche, devenant membres du Bon Parti. Celui-ci forme donc maintenant un groupe parlementaire officiel et peut ainsi automatiquement participer au scrutin.

C’est le premier geste qui indique qu’une partie de l’opposition entend s’allier pour défaire Recep Tayyip Erdogan. En ce qui concerne le scrutin présidentiel qui aura lieu le même jour, le CHP et le Bon Parti devraient présenter chacun un candidat, mais avec un objectif : forcer la tenue d’un second tour contre l’actuel président turc et rassembler l’ensemble de l’opposition derrière un candidat unique.