facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

LES RAYURES À L’HONNEUR.

Ecrit par Engin, 2018-04-06 04:57:40


LES RAYURES À L’HONNEUR.

La journée de championnat avait commencé par une victoire du Besiktas. Ses deux cousines stambouliotes l’ont imité, à un puis deux jours d’intervalle.
Oui cela a un air de déjà vu. Mais il est néanmoins important de le souligner à cette période de la saison. Surtout lorsque l’on se remémore la version du classement d’il y a quelques semaines.

Tout a commencé par une reprise en main du Besiktas en match avancé. Après cette ouverture de bal, le Galatasaray a insufflé un courant annonçant la vague venue du Bosphore. Fenerbahçe remportant le dernier match de l’épreuve hebdomadaire.

LA VAGUE NOIRE ET BLANCHE:BESIKTAS-ALANYASPOR.

Peut-être le match le plus complexe de cet opus. Les maîtres des lieux ont su contenir les assauts des vaillants visiteurs venues de la zone ’’ Ak Deniz ’’ : 8’minute Un slalom de Akbaba à coups de double contact, pour un shoot cadré du cou-de-pied. Puis des successions de centres ou tentatives de centre les vingt premières minutes. Puis les noirs et blancs ont exploité à merveille l’essoufflement adverse. Jusqu’à ouvrir le score par l’indispensable brésilien Talisca, de loin à mi-hauteur. La suite du match a été une mainmise tranquille des représentants de la deuxième ville de Turquie. 1-0 score définitif.

LES REMOUS JAUNES ET ROUGES.

Galatasaray-Trabzonspor :le duel le plus équilibré.
Un 2-1 crédible. Les locaux ont mené au score par Feghouli. Puis l’ont logiquement aggravé par Gomis, une fois de plus marqueur. Les ressortissants de la ’’ Kara Deniz ’’ réussissant à sauver l’honneur par Yokuslu. Galatasaray nous avait habitué à mieux. Mais cette équipe a dû potentiel incontestable. Et semble ménager ses efforts même en gagnant. Signe de maîtrise du futur champion de Süper Lig ?

LA DÉFERLANTE JAUNE ET BLEUE.

Kayserispor-Fenerbahçe 0-5. Impressionnant. Quantité et qualité. On s’est bien divertis au Stade Kadir Has. 0-3 à la première mi-temps. Doublé de Soldado et une réalisation du très remuant Chaechoue.
Deuxième phase du match et accélération de l’équipe visiteuse. Avec une forte empreinte de Nabil Dirar, pourvoyeur de ballons décisifs sur le but de Giuliano puis sur celui de Sener Ozbayrakli (magnifique remise dans la course côté droit). Pendant que Umut Bulut, Vural, Gülen et Mendes se demenaient désespérément.

Les rayures étaient à l’honneur en ce week-end écoulé sous le signe de l’offensive.
La constatation de tout ça ? _ le classement conforte certaines valeurs, les équipes victorieuses citées plus haut mais aussi l’Istanbul BB. Mais le Trabzonspor s’accroche malgré cette centralisation. Et le Kayseri pourtant prometteur commence à freiner.
En dehors de ces considérations régionales,un nom est à retenir malgré la défaite de son groupe :Akbaba. Un garçon qui pourrait rendre service à l’équipe nationale.

Gianguglielmo /Jean-Guillaume LOZATO, professeur d’italien à L’ENSG et à International Paris School of Business,chargé de cours à l’Université Paris-Est. Auteur de recherches universitaires sur le football italien en tant que phénomène de société.

Süper Toto Ligue Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank