facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

MONASTIR

Ecrit par Özcan Türk (Facebook), 2018-03-16 01:22:44


C’est en 1887 que le petit Mustafa fait sa première rentrée scolaire à l’école primaire Şemsi Efendi de Selanik. Selanik est l’actuelle Thessalonique (ou Salonique), en Grèce, mais autrefois, la ville était la plus grande métropole culturelle et artistique de l’Empire ottoman après Istanbul.

Même si sa mère souhaite des études religieuses pour son fils, en 1894, Mustafa réalise son rêve d’enfant et s’inscrit au collège militaire de la ville : Selanik Askeri Rüştiyesi. Mustafa est aussitôt remarqué pour ses qualités intellectuelles hors du commun par ses camarades et ses enseignants. Notamment en mathématiques, son professeur le capitaine Mustafa, -qui porte le même prénom-, est impressionné par les prouesses et les capacités intellectuelles du collégien. Ainsi, son professeur ajoute très solennellement l’épithète « Kemal » qui signifie « perfection » au prénom de son élève qui sera désormais appelé : Mustafa Kemal. « Dorénavant, on peut te distinguer de moi ! » sourira l’enseignant avec fierté.

Mustafa Kemal quitte Selanik pour des études au prestigieux lycée militaire ottoman de la ville de Monastir, dans l’actuelle Macédoine. La ville se nomme aujourd’hui Bitola et le bâtiment qui abritait l’école militaire ottomane a été transformé en musée en 1934.

Le lycée militaire de Monastir (Manastır Askerî İdadisi), fondé en 1847, était l’un des plus prestigieux de l’Empire ottoman avec le lycée Kuleli (fondé en 1846) d’Istanbul et les écoles militaires de Bursa et Edirne.

Outre Atatürk, des personnalités éminentes de la vie politique et militaire turque ont étudié à l’école ottomane de Monastir telles que Fethi Okyar (Premier ministre), Fuat Bulca, Nuri Conker, Salih Bozok ou Hüseyin Avni Zaimler.

Mustafa Kemal y restera du 13 mars 1896 au 13 mars 1899 et après de brillantes études, il intégrera l’Académie de Guerre d’Istanbul. Il en sortira en 1905 avec le grade de capitaine.

C’est à Monastir que Mustafa Kemal prend conscience de l’agonie dans laquelle est plongé l’Empire ottoman sclérosé. Le sultan n’est plus que l’ombre de lui-même et dirige « l’homme malade » que les puissances occidentales guettent pour dépecer. Les finances et le commerce de l’Empire ottoman sont progressivement passés sous le contrôle des étrangers, notamment à cause des Capitulations infâmes octroyées depuis le 16è siècle par les sultans ottomans et de l’incapacité de l’Empire à se moderniser. Le pouvoir du sultan est devenu essentiellement théocratique car il s’appuie sur un clergé d’oulémas dont l’interprétation de la religion est des plus réactionnaires.

Las des humiliations incessantes que vit le peuple turc, les élèves officiers de l’école militaire de Monastir nourrissent les premières idées d’un changement radical.

A ce titre, Monastir tient une place particulière dans la renaissance du peuple turc et la fondation d’une République moderne et avant-gardiste.

Chaque année, le 13 mars, une cérémonie officielle, organisée dans ce musée, rend hommage à cet ancien établissement militaire ottoman et le rôle qu’il a joué dans la formation de Mustafa Kemal qui deviendra Atatürk après avoir sauvé le pays de l’occupation ennemie et permis au peuple turc de retrouver sa fierté.

Özcan Türk

MONASTIR Mustafa Kemal Atatürk
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank