EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > La Turquie offre une nouvelle statue de (...)

La Turquie offre une nouvelle statue de Nasreddin Hodja à la commune de Schaerbeek


Ecrit par Engin, 2018-02-01 19:19:31


La Turquie offre une nouvelle statue de Nasreddin Hodja à la commune de Schaerbeek

Une nouvelle statue de Nasreddin Hodja trônera prochainement à Schaerbeek.

Offerte par le ministère turque de la Culture, elle trônera place de la Reine, côté chaussée de Haecht. Nasreddin Hodja, personnage mythique ayant vécu au 13e siècle, est l’un des plus populaires de la culture turque.

C’est un sage connu pour ses contes et ses maximes qui ont fait le tour du monde musulman. Juché à l’envers sur son âne, il a fait l’objet de recueils, de bandes dessinées et de dessins animés.

Une statue plus petite mais en bronze

Schaerbeek, cité des Anes justement, comptait déjà une statue de Nasreddin Hodja, installée au milieu des années 2000 entre la rue Gallait et la rue Rubens, déjà offerte par la Turquie.

Mais les matériaux utilisés pour cette oeuvre d’art n’ont pas résisté aux affres du temps, à la pollution, ni au vandalisme gratuit. La queue s’est brisée, comme le bras de Nasreddin. Le chapelet a disparu. Bref, le sage enturbanné n’avait plus fière allure depuis un moment.

En 2015, l’ambassade de Turquie à Bruxelles, connaissant l’état de l’oeuvre, décide de proposer une nouvelle sculpture à Schaerbeek. Mais cette fois, la réalisation sera en bronze. Elle sera également moins imposante : 1,20 mètre de haut et 80 centimètres de large. Mais son emplacement sera plus judicieux : sur la place de la Reine, en plein cœur du quartier turc dit de la "Petite Anatolie".

"Nous avons déjà obtenu l’accord de Bruxelles Mobilité, vu que le site est une voirie régionale", explique Sadik Koksal (LS), échevin schaerbeekois de la Culture, en charge du dossier. "Reste maintenant à lancer la demande de permis et obtenir l’avis du service des Monuments et Sites, vu que nous sommes dans le périmètre de l’église classée Sainte-Marie."

Une inauguration avant les élections ?

Quand la sculpture sera-t-elle inaugurée ? Schaerbeek table pour le mois de juin prochain... à quelques mois des élections communales d’octobre où la concurrence entre candidats d’origine turque sera à son comble. "Selon moi, juin est suffisamment éloigné de l’échéance électorale. Par contre, si le dossier traîne jusqu’en septembre, il sera alors plus judicieux de reporter l’inauguration pour que la classe politique locale ne soit pas taxée d’opportunisme électoral", explique Sadik Koksal.

La présence du ministre turc de la Culture
Reste qu’un officiel turc a d’ores et déjà annoncé sa présence, il s’agit du ministre turc de la Culture et vice-premier Numan Kurtulmus. Si celui-ci souhaite une inauguration avant les élections, il sera difficile pour Schaerbeek de refuser.

Précisons que la réalisation de la sculpture a été confiée à l’artiste Metin Yurdamur, originaire d’Eskisehir, la même ville turque que celle de Nasreddin Hodja. On ignore le montant de la nouvelle sculpture.

Quant à l’ancienne sculpture de la rue Gallait, celle-ci sera démontée.

Ce n’est pas la première fois qu’un pays étranger offre une installation à une commune belge en vue de sa présentation dans l’espace public. En 2001, la République tchèque a offert un buste de Jan Palach, martyr du Printemps de Prague, à Woluwe-Saint-Pierre. En 2003, cette même commune recevait un oxygénateur d’eau inventé par le roi de Thaïlande, visible dans les étangs Mellaerts. Lors de la présidence de Barack Obama, les USA ont offert un costume "Yes we can" au Manneken Pis.

Mot-clé :
Nasreddin Hodja Schaerbeek
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank