EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Politique > Iran, Israël : la Maison Blanche dément avoir (...)

Iran, Israël : la Maison Blanche dément avoir lancé un "ultimatum" à Ankara


Ecrit par , 2010-08-18 10:28:54


La Maison Blanche a démenti lundi avoir lancé un "ultimatum" à la Turquie en raison de son attitude envers l’Iran et de ses récentes prises de position contre Israël, affirmant entretenir un "dialogue" avec Ankara sur ces questions.

Sous le titre "Ultimatum américain à la Turquie sur les armes", le Financial Times (FT) a rapporté lundi que le président Barack Obama avait mis en garde le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan contre ces positions, en soulignant qu’elles pourraient diminuer ses chances d’obtenir des armes américaines.

Interrogé sur ces informations du quotidien britannique, le porte-parole adjoint de la Maison Blanche Bill Burton a récusé le terme "ultimatum". "Je ne sais pas d’où ils ont sorti cela", a-t-il affirmé.

Le journal a assuré, citant un haut responsable américain, que "le président (Obama) a dit à Erdogan que certaines des positions que la Turquie a prises ont suscité des questions qui vont être soulevées au Congrès".

M. Erdogan, dirigeant d’un pays allié à Washington au sein de l’Otan, envisage d’acheter des drones américains pour lutter contre la rébellion kurde qui a des bases à la frontière turque dans le nord de l’Irak, après le retrait américain de ce pays à la fin 2011, selon le quotidien.

Les Etats-Unis avaient exprimé leur déception après le vote négatif d’Ankara à l’ONU contre de nouvelles sanctions contre Téhéran, adoptées par le Conseil de sécurité en juin.

Les relations entre la Turquie et Israël se sont par ailleurs détériorées après le raid israélien contre une flottille d’aide humanitaire se dirigeant vers Gaza, le 31 mai, au cours duquel neuf Turcs ont été tués.

"Le président et M. Erdogan ont parlé il y a environ 10 jours et ils ont évoqué l’Iran, la flottille et d’autres sujets liés à cela", a reconnu M. Burton dans l’avion qui transportait M. Obama à Milwaukee (Wisconsin, nord).

"Evidemment, il existe un dialogue avec eux (les Turcs) mais aucun ultimatum de cette sorte n’a été lancé", a-t-il assuré.

Le Premier ministre turc a pour sa part assuré, au cours d’un entretien télévisé, que les relations turco-américaines allaient pour le mieux.

"En ce moment notre relation avec M. Obama et les relations entre la Turquie et les Etats-Unis vont tout à fait bien, nous n’avons pas de problème", a déclaré sur HaberTürk M. Erdogan, en réponse à une question sur "l’ultimatum", qualifiant de "chaleureux" ses contacts avec M. Obama.

"Les problèmes qui peuvent survenir lors de négociations sur l’achat d’armes sont des questions internes à chaque pays. Leur Congrès peut avoir une évaluation différente, tout comme nous avons notre Parlement et quand nous lui présentons nos évaluations cela conduit parfois à des reports", a-t-il dit.

Source : Le Monde

Mot-clé :
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank