EURTRY:

Accueil > Revue de presse > REVUE DE PRESSE DU 15 NOVEMBRE 2017

REVUE DE PRESSE DU 15 NOVEMBRE 2017


Ecrit par Dilek, Pakize, 2017-11-15 14:57:01


L’équipe tient à souligner que les informations émises dans cette revue de presse ne reflètent pas nécessairement son opinion. Elle s’adresse à un public qui souhaite connaitre les sujets traités par les médias francophones relatifs à la Turquie

Revue de presse du 15 novembre

REVUE DE PRESSE DU 15 NOVEMBRE 2017

Une revue de presse particulière pour cette semaine. En effet, le 10 novembre 1938 est une date marquante pour la République de Turquie car elle a perdu son père fondateur, Mustafa Kemal Atatürk. Force est de constater que les médias francophones ne le mentionnent pas et nous le regrettons. Néanmoins nous saisissons l’occasion de cette commémoration pour présenter brièvement un des personnages les plus importants du 20ème siècle.
Né en 1881 à Salonique, Mustafa perd son père Ali Rıza Efendi très jeune. En cachette de sa mère Zübeyde Hanım, le jeune garçon de 12 ans s’inscrit à l’école militaire de Monastır. Son professeur de mathématiques, prénommé Mustafa également, lui ajoute le prénom Kemal. Ces années là, il découvre la littérature, la philosophie, il est sensible à la philosophie du siècle des lumière et à la pensée d’Auguste Comte, le fondateur du positivisme. Le jeune homme est curieux et avide de connaissances.

Il sort diplômé avec le grade de capitaine. Mustafa Kemal se fait remarquer par son intelligence et son esprit critique. Il effectue différentes missions en Syrie et en France notamment. Il dirige avec succès les différentes opérations militaires qu’on lui confie. L’Empire ottoman, allié de l’Allemagne, capitule lors de la première guerre mondiale en signant le traité de Sèvres en 1920. Mustafa Kemal n’accepte pas cette humiliation et décide de mener la guerre d’Indépendance qu’il gagne grâce à sa ténacité, sa capacité à fédérer, à son génie militaire.
Et des cendres de l’empire ottoman nait la République laïque de Turquie. Les déclarations d’Atatürk qui représente le mieux ce tout jeune état sont : " La souveraineté appartient, sans conditions et sans restrictions, à la nation " et " Paix dans le pays, paix dans le monde ".

TURQUIE NEWS à travers différents articles a tenu à rendre un grand hommage au héros de la nation turque. Notre collègue et confrère nous offre un article de Gülse Birsel, chroniqueuse au quotidien Hürriyet qu’il a traduit. La journaliste propose un tutoriel aux nouveaux convertis qui permet de mieux comprendre la pensée et l’œuvre d’Atatürk (voir l’article d’origine en turc). Elle reprend des citations d’Atatürk en y intégrant une note explicative. Deux citations ont retenu notre attention :
«  L’indépendance, l’avenir et la liberté n’existent que si la justice existe ! » et « Si un peuple néglige l’art, si un peuple néglige la peinture, si un peuple néglige la sculpture, si un peuple néglige la science et la technique, comment ce peuple peut-il s’inscrire dans le progrès ? Il ne le peut pas. »
Le chef d’Etat Recep Tayyip Erdoğan a commémoré le 79ème anniversaire de la mort de Mustafa Kemal Atatürk apprend-t-on sur TRT.NET « Nous commémorons, une nouvelle fois, avec reconnaissance et respect, le grand commandant de la guerre d’indépendance turque, fondateur de notre République et premier président de la République Gazi Mustafa Kemal Atatürk au 79ème anniversaire de sa mort » a-t-il écrit au mausolée d’Atatürk en présence des hauts dignitaires de l’Etat.

Collaboration future entre la Turquie, la France et l’Italie

Selon l’agence de presse REUTERS et récupéré par LA TRIBUNE, le quotidien économique et financier français, Ankara, Paris et Rome ont signé à Bruxelles une lettre d’intention afin de consolider leur coopération dans des projets d’armement. Eurosam et des groupes turcs vont dans un premier temps évaluer les besoins communs des 3 pays signataires. Malgré des relations tendues, la Turquie et l’Europe envisagent de continuer leur partenariat. Notamment les 3 pays devraient développer, sur le long terme, un nouveau système de défense aérienne sur la base du système du missile Aster (système SAMP/T). Le journal rappelle toutefois l’inquiétude des partenaires de L’Otan quand la Turquie a annoncé avoir acheté des missiles S-400 à la Russie.

Levée de l’embargo pour le bovin gaulois

Les éleveurs français seront ravis de l’apprendre, la Turquie a rouvert son marché aux exportations de bovins vifs français, apprend-t-on dans Le FIGARO. Apres l’accord du ministère de l’Agriculture, la Turquie a décidé de lever l’embargo qui pesait sur la France, sous des conditions beaucoup plus strictes. Les agriculteurs français vont pouvoir exporter leurs produits sur ce marché attractif conclut le quotidien.

Une automobile turque pour 2021 ?

Bien que la Turquie produit un nombre important de voitures dans ses usines pour des constructeurs européens et asiatiques, elle n’est pas encore conceptrice. Qu’à cela ne tienne, le président turc a décidé que son pays aura un constructeur national. Ainsi, 5 grandes entreprises turques : Anadolu Group, partenaire d’Isuzu, BMC, producteur de camions, Kıraça Holding, partenaire de Hyundai via Karsan, Turkcell, opérateur de télécommunications, Zorlu Holding, entre autres électronique et énergie, feront partie de l’aventure, annonce le DAILY SABAH, journal turc en langue anglaise, repris sur le site LE BLOG AUTO.COM Ankara espère qu’un prototype verra le jour en 2019 et une commercialisation en 2021.

L’homme qui valait 15 millions

Selon les informations de NBC et du Wall Street journal, Michael Flyn, ancien chef du renseignement militaire et ancien conseiller du Président américain Trump, aurait envisagé de vendre l’ennemi public numéro 1 de la Turquie, Fetullah Gülen pour 15 millions de dollars apprend-t-on dans l’hebdomadaire LE POINT. Le procureur spécial Robert Mueller a ouvert une enquête. Toujours selon les médias américains, il s’intéresse à une réunion qui aurait eu lieu à New York entre Michael Flynn, son fils et des hauts responsables turcs, en échange de 15 millions, les américains livreraient le prédicateur Gülen, soupçonné d’être l’instigateur de la tentative du coup d’Etat de juillet 2016 en Turquie. Néanmoins précise l’hebdo, il n’y pas de trace d’un quelconque paiement. Les deux camps nient les accusations portées à leur encontre peut-on entendre sur EUROPE 1. "Toutes les allégations selon lesquelles la Turquie aurait recours à des moyens en dehors de l’Etat de droit pour l’extradition [de Fethullah Gülen] sont entièrement fausses, ridicules et sans fondement" a déclaré l’ambassade de Turquie à Washington dans un communiqué publié sur Twitter. Selon la presse américaine, l’ancien chef du renseignement serait aussi impliqué dans l’aide à la libération de l’homme d’affaires turco-iranien Reza Zarrab, inculpé avec neuf autres personnes aux Etats-Unis pour avoir enfreint l’embargo financier contre l’Iran. Les avocats rejettent les accusations portées sur leur client en les qualifiant d’injurieuses. Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, invité sur la chaine américaine NBC affirme que personne ne discute avec Michael Flynn mais avec les Etats Unis, peut-on lire sur LE POINT.

Des attentats évités

Vendredi 10 novembre, près de la capitale turque, 82 personnes de nationalité étrangère ont été interpelées par les autorités turques. Elles sont soupçonnées d’être en lien avec l’Etat Islamique rapporte l’agence de presse ANADOLU, relayée dans la presse francophone. EUROPE 1 précise que depuis octobre, il y a eu 450 arrestations selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. RFI souligne quant à elle que c’est l’une des plus grosses opérations anti-EI. BFMTV rappelle que depuis deux ans, DAESCH revendique ou est soupçonné de commettre des attentats en Turquie. Par ailleurs, ajoute RFI, Ankara pratique la « tolérance zéro  » contre ces djihadistes ; elle ne souhaite pas être encore accusée de complaisance par les occidentaux.

Un quota qui agace le président

La mise en place d’un quota d’homosexuels dans le district de Nilufer, dirigé par le CHP, à Bursa, pour les élections de comité de quartier semble fortement contrarier le Président turc Recep Tayyip Erdoğan qui estime que ce dispositif va en l’encontre des valeurs de la nation turque, révèle LE FIGARO. L’opposition quant à elle accuse le président de vouloir islamiser la société.

Saut mémorable

Un sportif turc de l’extrême, âgé de 44 ans, Cengiz Kocak s’est lancé un défi, faire un saut en parachute du haut de la fameuse tour de Galata à Istanbul, datant du 14ème siècle. Pari réussi, bien qu’il avoue avoir été nerveux avant de se lancer de la tour de 36 mètres de hauteur. Sa performance a été soutenue par le ministère de la culture et la municipalité d’Istanbul afin de promouvoir le tourisme et les sports extrêmes indique EUROPE 1.

Découverte archéologique d’un contrat de mariage

Des archéologues turcs ont trouvé lors de fouilles prés de Kayseri, dans des tombes assyriennes, un contrat de mariage gravé sur une plaque en argile, vieux d’au moins 4000 ans. Il est écrit que le mari a le droit d’entretenir une esclave en tant que mère porteuse, au cas où le couple ne parviendrait pas à concevoir un enfant en l’espace de deux ans nous informe SPUTNIK qui reprend un article du Daily Sabah. Selon les déclarations du professeur Ahmet Berkiz, ce contrat serait le premier témoignage écrit relatif à la stérilité ajoute le média.

Sources :

Mot-clé :
Revue de Presse
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank