EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > France > Les Turcs, un cauchemar pour Movsès Nissanian (...)

Les Turcs, un cauchemar pour Movsès Nissanian et la Dachnak ?


Ecrit par Hakan, 2008-02-27 16:41:00


Alors que la FRA Dashnaksoutioun (ultra-nationalistes arméniens) se met en branle à chaque initiative visant à donner la parole aux Français d’origine turque nous vous proposons aujourd’hui la réponse apportée aux rêves de Movsès Nissanian, un grand "humaniste"... mais pas avec tout le monde.

Rappelons pour mémoire que le Parti Socialiste français a signé en 2005 un pacte éléctora avec la FRA Dashnakstoutioun, un parti d’extrême droite. Parti historique arménien, celui ci est peu connu en France car il y a des choses qu’il vaut mieux garder dans les placards, comme la collaboration de la Dashnaktsoutioun avec l’Allemagne nazie et la doctrine turcophobe de ce parti politique dangeureux... qui dispose pourtant de fonds colossaux et de bureaux en France. Un moyen plus que limpide d’importer la haine anti-turque sur le sol français... mais qui va bien s’en offusquer ? Certainement pas Jean-Paul Bret ni même M. Nissanian et encore moins les organisations de "démocrates" arméniens téléguidés par la Dachnak.

Mais pour le moment, laissons nous rêver à un monde meilleur, un monde sans Turc...


"Le Rêve de Movsès Nissanian"

C’est le conseiller municipale humaniste qui a tout fait pour écarter « la turque » de la liste du PS, dashnak, verts.

C’est un article de 2005

L’article met à l’évidence le double discours et mensonge des dirigeant du dashnak

Il se dit humaniste

Il rêve d’une amitié entre les deux peuples

C’est son souhait le plus cher

Tellement cher qu’il en rêve la nuit

Et

A la première occasion

Il fait tout pour écarter de la liste « la turque » avec des moyens digne de la gestapo

Interrogation dans un bureau du maire de Villeurbanne pour la convaincre que c’était bien un génocide

Interrogation devant la communauté arménienne pour la faire plier

Humiliation, pression psychologique, insultes

« La turque » doit entendre raison

« La turque » doit payer

Il faut faire entendre raison aux turcs, par quelques moyens que ce soit

Monsieur Nissanian

Votre attitude est tout simplement « LACHE »

Quant je me mets à rêver, je vois un avenir fraternel entre les peuples arménien et turc. Une amitié arméno-turque qui permettrait de donner un avenir serein à l’ensemble de la région, de consacrer les énergies au développement. Certains me traiteront d’utopiste, de rêveur.

J’ose dire que ce chemin de paix et de fraternité est le plus réaliste.

par BOMONTIM


ARTICLE ORIGINAL

" I HAVE A DREAM "par Movsès Nissanian - avril 2005 -

Quant je me mets à rêver, je vois un avenir fraternel entre les peuples arménien et turc. Une amitié arméno-turque quipermettrait de donner un avenir serein à l’ensemble de la région, de consacrer les énergies au développement. Certains me traiteront d’utopiste, de rêveur.

J’ose dire que ce chemin de paix et de fraternité est le plus réaliste.

Aujourd’hui des intellectuels turcs commencent à demander la reconnaissance du génocide des Arméniens par leur propre Etat. Ils ont conscience que le chemin de la démocratie et du respect des droits de l’Homme en Turquie passe par l’abandon du négationnisme de l’Etat turc. Ce négationnisme qui met en danger l’avenir du peuple turc et le prend en otage, en inculquant une vision tronquée et haineuse. La reconnaissance du génocide des Arméniens, l’Arménocide, par la société turque a commencé. Il faudra un travail important de la part des intellectuels turcs pour accepter la responsabilité historique de la Turquie dans le premier génocide du XX ème siècle. L’Etat turc doit prendre conscience de l’impasse dans laquelle il mène son propre peuple en continuant à nier le génocide qu’elle a commis envers le peuple arménien.

Ce travail est douloureux mais incontournable, et je veux rendre hommage ici à ces quelques intellectuels turcs qui ont pris le chemin de la vérité et de la justice en risquant leur liberté et leur vie : la regrettée Ayché Nour Zarakolu, son mari Ragip Zarakolu, Akin Birdal président de la fédération turque des droits de l’Homme, Ali Ertem président de l’association turque pour la reconnaissance du génocide arménien basée en Allemagne, Kemal Yaltchen écrivain, Taner Akçam universitaire, Oran Pamuk écrivain.

En ce 90 ème anniversaire de l’Arménocide, je suis persuadé que la Justice et la Vérité triompheront et que notre rêve de fraternité deviendra réalité...

Mot-clé :
Turcophobie Turcs
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank