facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Khamenei : le référendum kurde, une tentative pour créer « un nouvel Israël dans la région »

Ecrit par Engin, 2017-10-05 13:19:57


Khamenei : le référendum kurde, une tentative pour créer « un nouvel Israël dans la région »

Avec : sputniknews.com

Le guide suprême de la révolution islamique iranienne, l’ayatollah Ali Khamenei, a accusé les Etats-Unis et d’autres puissances étrangères de vouloir créer « un nouvel Israël » au Proche-Orient en utilisant pour cela le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien.

Erdogan se rend à Téhéran : une solide union Turquie-Iran est-elle possible ?
L’Iran et la Turquie doivent empêcher le Kurdistan irakien de déclarer son indépendance, a estimé le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei à l’issue de sa rencontre avec le Président turc Recep Tayyip Erdogan qui a eu lieu mercredi à Téhéran.

« La Turquie et l’Iran doivent prendre les mesures nécessaires contre le vote », a indiqué Khamenei dont les propos ont été rapportés par la télévision publique iranienne.

Il a également déclaré qu’en soutenant le vote au Kurdistan, les États-Unis et les puissances étrangères prévoyaient de créer « un nouvel Israël » au Moyen-Orient.

« L’Amérique et Israël bénéficient du vote… Ils veulent créer un nouvel Israël dans la région… Le vote de sécession kurde irakien est un acte de trahison envers toute la région », a-t-il souligné.

La Russie, la Turquie et l’Iran toujours unis face aux USA

Le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, fermement condamné par le gouvernement du pays, s’est tenu le 25 septembre dernier. La population de la région autonome qui s’est déplacée aux urnes a voté à 92% en faveur de l’indépendance.

La Turquie, l’Irak et la Syrie, trois pays sur le territoire desquels vivent des minorités kurdes, ont vivement dénoncé ce référendum, car ils craignent qu’il ne fasse tache d’huile et que la carte de la région dessinée à l’issue de la Première Guerre mondiale ne soit modifiée.

À New York, le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres s’est dit « préoccupé » par le risque de déstabilisation, appelant au « dialogue et à des compromis ».

Irak Iran Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank