EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > La Turquie promet une réponse "sécuritaire" au (...)

La Turquie promet une réponse "sécuritaire" au référendum kurde d’Irak


Ecrit par Engin, 2017-09-23 20:29:17


La Turquie promet une réponse "sécuritaire" au référendum kurde d’Irak

Avec : I24 news
23/09/2017

Ankara est opposé au référendum que le gouvernement régional du Kurdistan irakien a prévu de tenir lundi

La réponse de la Turquie au référendum d’indépendance du Kurdistan irakien aura des volets "sécuritaire" et "économique", a averti samedi son Premier ministre Binali Yildirim, pendant que l’armée turque intensifiait ses manoeuvres à la frontière.

"Les mesures que nous prendrons (...) auront des dimensions diplomatique, politique, économique et sécuritaire", a déclaré M. Yildirim à des journalistes pendant un déplacement à Kirsehir (centre).

Interrogé sur la présence d’une "opération transfrontalière" parmi les options envisagées, M. Yildirim a répondu : "tout naturellement. Lequel de ces volets entrera en vigueur à quel moment ? Ce sera une question de timing en fonction de l’évolution de la situation".

Confrontée à une sanglante rébellion séparatiste kurde sur son territoire, la Turquie, où vivent environ 15 millions de Kurdes, s’oppose fermement au référendum d’indépendance que le gouvernement régional du Kurdistan irakien a prévu de tenir lundi.

Ankara a multiplié les avertissements ces derniers jours, et l’armée turque, qui mène jusqu’à mardi des manoeuvres à la frontière avec l’Irak, a annoncé samedi dans un communiqué que cet exercice se poursuivait "avec des troupes supplémentaires".

Par ailleurs, le Parlement turc devait se réunir samedi après-midi pour examiner une requête du gouvernement en vue de prolonger d’un an le mandat autorisant le déploiement de troupes en Syrie et en Irak.

Ankara a développé ces dernières années les relations économiques avec la région kurde du nord de l’Irak et est aujourd’hui la seule porte permettant à Erbil d’exporter son pétrole via un oléoduc débouchant dans le port turc de Ceyhan.

Face à la perspective d’un Etat kurde, Ankara multiplie par ailleurs les contacts avec Bagdad et Téhéran, avec qui les relations sont délicates, mais qui s’opposent également au référendum kurde.

Le chef d’état-major irakien devait ainsi être reçu samedi par son homologue turc à Ankara, a indiqué l’agence de presse pro-gouvernementale turque Anadolu.

Et selon l’agence de presse privée Dogan, le président turc Recep Tayyip Erdogan se rendra mercredi à Téhéran, où il sera précédé de son chef d’état-major.

Mot-clé :
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank