EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > La France et l’Autriche laissent un cadre du (...)

La France et l’Autriche laissent un cadre du PKK en liberté, il s’enfuit en Irak (Terrorisme kurde en Turquie)


Ecrit par , 2007-07-26 09:50:18


Riza Altun, un des fondateurs du groupe terroriste kurde PKK, inculpé en février par un juge parisien pour des activités terroristes et placé sous contrôle judiciaire, a pris la fuite et a gagné l’Irak, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Selon ces mêmes sources, M. Altun a été interpellé en Autriche le 4 juillet. Les autorités autrichiennes l’ont libéré et M. Altun a aussitôt pris la direction de l’Irak où il est arrivé.

R. Altun a rejoint les activistes kurdes dans le nord du pays, où les militant du PKK disposent de camps d’entrainement à partir desquels ils s’infiltrent en Turquie pour des commettre attentats.

Il devrait faire l’objet d’un mandat d’arrêt international.

R. Altun avait été interpellé en février lors d’un vaste coup de filet en France qui avait donné lieu à une quinzaine d’arrestations d’activistes kurdes, membres actifs du PKK.

Ils avaient alors été mis en examen pour plusieurs infractions, dont l’extorsion de fonds et le blanchiment d’argent qui servait au financement d’attentats commis en Turquie ainsi qu’à des combats au nord de l’Irak.

Ils avaient été placés dans un premier temps en détention par un juge des libertés et de la détention, avant que la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris ne décide le 23 février de les remettre en liberté mais avec un contrôle judiciaire comprenant une interdiction de quitter la région parisienne.

Fait étrange, Patrick Devedjian, proche collaborateur des ultra-nationalistes arméniens de France avait rendu visite aux détenus.

Mot-clé :
Terrorisme PKK
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank