EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > La voix de la Sagesse ?

La voix de la Sagesse ?

Monsieur le Préfet de Paris, les Franco-Turcs ont besoin de vous !


Ecrit par Sophie C., 2010-05-16 22:17:50


En France, s’immiscer dans les faits historiques concernant la Turquie et l’Arménie ainsi que l’instabilité décisionnelle clientèliste générée par les politiques sont devenus l’un des foyers de tension les plus ardents chez les groupes de pression communautaristes.

Pour certains, il est primordial de réagir face à une diaspora turque qui se réveille et qui trouve des échos positifs auprès des institutionnels français. Quelques politiciens avouent à demi mot pour l’instant, saisir l’erreur qui a été faite en 2001 lors d’une loi déclarative adoptée seulement par 51 députés à la veille d’une élection...
D’autres commencent à comprendre qu’ils n’ont entendu qu’une seule version de l’histoire véhiculée durant de nombreuses années et sont sensibles au mal-être des Franco-Turcs généré par cette prise de position non digne d’élus qui se doivent d’être équitables.

Alors il devient urgent pour les extrêmistes arméniens de mobiliser toute leur energie afin de monnayer leur voix citoyenne contre une version de leur thèse historique...

Une version qui doit être à tout prix adoptée par tous et ce quel qu’en soit les moyens !

C’est ainsi qu’un appel est lancé pour contrer une conférence-débat qui aura lieu le 18 Mai 2010 au Sénat sur "La Turquie appartient-elle toujours à l’Occident".

Trouvé sur le site armenews.com :

"...les français d’origine arménienne sont invités à se rassembler en masse pour exiger la pénalisation de la négation du crime commis en 1915 par le gouvernement ottoman contre la population arménienne. .. Cette loi permettra d’imposer le silence aux porte-parole du négationnisme.... C’est pourquoi les élus de la République soutenant le projet, doivent se sentir épaulés par un nombre important de descendants des survivants du génocide de 1915. Ce jour, c’est la société arménienne qui est interpellée."

Est-ce normal de prendre en otage (avant, pendant et après la conférence) des individus et des élus de la République qui viendront écouter une conférence-débat sur la Turquie ?

Surtout de cette manière !? Pourquoi vouloir mettre ces personnes dans une situation de faiblesse ?

Pourquoi instaurer un climat de peur et de non tranquilité ?

N’y-a-t-il pas un mélange des genres sur la voix publique devant une des institutions les plus symboliques de France ???

L’enracinement dans les esprits de la thèse du "génocide des arméniens" initiéé par certains groupes, forgée et imposée durant de nombreuses années est très suprenante aujourd’hui. Elle est accompagnée ou doublée par l’intolérance, le refus ou le rejet, voire une volonté d’anéantir les rivaux ou tout potentiel de rivaux turcophiles et ce politiquement, intellectuellement et économiquement.

Chez les extrémistes arméniens le schéma semble être implacablement le même : déformation de l’histoire et négation des réalités historiques ; refus, intolérance et exclusion de l’autre dès que la position n’est pas identique à "Leur Vérité" ; diabolisation du Turc, déshumanisation des turcophiles. Pour une communauté qui se dit vouloir se battre pour la reconnaissance d’un génocide, il est étonnant de voir aujourd’hui une telle haine se propager dans leur communauté. Est-ce vraiment la reconnaissance mémorielle qui intéresse ces Arméniens de 4ème génération en France ou est-ce qu’il y a des enjeux sur des réalités financières malsaines ? [1]

Je pense que la France sortira gagnante si elle pouvait adopter une gouvernance de sagesse et d’équité. Pour y parvenir, elle se doit d’être libérée de l’emprise omniprésente des extrémistes arméniens. Dans le cas contraire, elle n’apporterait pas sa contribution dans les efforts de rapprochement qui doivent se faire entre ces deux pays condamnant ainsi économiquement les millions d’individus en Arménie et psychologiquement de nombreux Franco-Turcs en France.

D’autre part, les politiciens français ne doivent en aucun cas se sentir piégés dans leurs actions influencées par des pressions venant d’extrémistes.

L’idéologie du "génocide" ne doit pas devenir une start-up rentable économiquement ou politiquement...Il suffit de faire un bilan pour connaître le coût humain et matériel qui est déployé dans ce domaine. _ C’est tout simplement intolérable et innacceptable. C’est du gâchis humain ! [2]

Je rappelle que tout ceci a été provoqué par des politiciens dépourvus de scrupule et d’envergure politique agissant uniquement par intérêt électoraliste.

J’espère donc que le Préfet de Paris ne sera pas instrumentalisé par ces extrêmistes et interdira la manifestation qui n’a pas lieu d’être devant le Sénat le 18 mai après cette Conférence. Sinon j’ai peur du déroulement de cette journée du 18 mai 2010.

Vivement qu’une commission d’Historiens ou de Professionnels de la justice tranche sur cette problèmatique !

I.T

[2Ces propos sont basés uniquement sur des observations personnelles dans des milieux professionnels, associatifs, politiques, universitaires et scolaires. Il est important de témoigner objectivement sur ces emprises pour répondre à ce fléau communautariste qui discrimine les Français d’origine turque.

Mot-clé :
Conférence politique Lobbying arménien Loi de censure arménienne Question Arménienne Société Turcophobie Turcs
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank