Accueil | Nos rubriques | Actualité

Turquie-Arménie : "Le Congrès américain n’est pas compétent pour écrire l’Histoire"

Selon l’adjoint président du Parlement azerbaïdjanais

dimanche 14 février 2010 | par Hakan


« Au lieu d’Arménie, on exerce désormais une pression contre la Turquie. Le comité du Congrès américain a inclus le soi disant génocide à l’ordre du jour. La même chose est répétée chaque avril. Le 24 avril a été transformé à une « vache laitière ». Je fait l’appelle au Congres. américain : Ce n’est pas votre affaire. C’est une question historique. Ce sont les historiens qui doivent s’en occuper » a déclaré vendredi le premier adjoint du président de l’Assemblée Nationale azerbaïdjanaise Ziyafat Asgarov

On estime chaque avril intimider la Turquie, selon M.Asgarov : « Alors je demande. Pourquoi vous ne connaissez pas le génocide de Khodjali ? Cette tragédie s’est provoquée devant les yeux du monde. J’espère que le Congrès américain ne discute pas cette question » a-t-il ajouté ».

Les pays coprésidents du Groupe de Minsk de l’OCSE doivent exercer de la pression contre l’Arménie, estime M.Asgarov : « Le problème est entré déjà au dernier étape. Il est évident que l’Arménie n’est pas un Etat indépendant. C’est plutôt une province de la Russie. Nous ne sommes pas intéressé au prolongement de règlement. Au contraire, d’autres moyens seraient inévitables » a-t-il mis en garde.

Le parlementaire Zahid Oruc s’est exprimé ses préoccupations vis-à-vis les déclarations de l’autorité iranienne sur le Haut Karabakh : « Que l’Iran ferme ses frontières (avec l’Arménie), comme l’a fait la Turquie. Nous seront alors sûre d’être soutenu par l’Iran » a-t-il conclu.

Le président de l’Assemblée Nationale Ogtay Assadov a trouvé déplacé de rejeter le support de l’Iran, en tant qu’un état voisin de l’Azerbaïdjan : « Si un support existe, nous devons en profiter » a-t-il conclu.

Source APA (Agence Presse Azerbaïjan)


Voir en ligne : http://fr.apa.az/news.php?id=8840