EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Turquie : vaste opération contre le PKK

Turquie : vaste opération contre le PKK


Ecrit par Engin, 2015-12-18 21:47:35


Turquie : vaste opération contre le PKK

Le gouvernement turc a lancé une vaste opération contre PKK qui a fait au moins 62 morts dans les rangs des terroristes kurde et un soldat tué.

La Turquie a déployé environ 10 000 militaires et policiers, et mêmes des chars, lors d’une vaste offensive contre les terroristes du PKK dans la province de Sirnak, dans le sud-est du pays. Soixante-deux terroristes ont été neutralisés entre mardi et jeudi, pour la plupart dans le district de Cizre où un soldat turc a été tué vendredi.

L’opération est toujours en cours. Selon un responsable gouvernemental turc, les terroristes du PKK ont affuté leurs compétences en matière de guérilla urbaine en combattant l’organisation Etat islamique à Kobané, dans le nord de la Syrie.

Après plus de deux ans de cessez-le-feu, des combats meurtriers ont repris l’été dernier entre les forces de l’ordre turques et le PKK, faisant voler en éclats les pourparlers de paix engagés fin 2012 pour tenter de mettre un terme à ce conflit qui a déjà fait plus de 40 000 morts depuis 1984.

Mais aux traditionnelles embuscades en zones rurales et montagneuses, les terroristes kurdes privilégient cette fois les combats dans les centres urbains dans l’espoir de susciter des soulèvements - une stratégie peu payante jusqu’à présent et qui met en danger les habitants. La méthode des autorités turques consiste à décréter un strict couvre-feu avant d’envoyer policiers et soldats.

Couvre-feu et manifestations réprimées
Sur la lancée de la victoire de son parti aux législatives du 1er novembre, le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé sa volonté « d’éradiquer » le PKK. « Vous allez disparaître dans ces mêmes tranchées que vous avez creusées », a lancé jeudi le chef de l’Etat lors d’un discours à Konya. « Cette lutte se poursuivra jusqu’à ce qu’un environnement de paix soit établi » a-t-il ajouté.

Ces opérations, ainsi que les déclarations martiales des dirigeants turcs, ont suscité l’indignation de nombreux opposants politiques, notamment dans les rangs du Parti démocratique des peuples (HDP), favorable aux kurdes. « Ils parlent d’une "grande opération de nettoyage". (...) La seule chose que vous pouvez nettoyer sur ces terres ce sont les égouts, rien d’autre ! », s’est exclamé vendredi Selahattin Demirtas, coprésident du HDP. « Ce que fait le gouvernement ne repose sur aucune base légale. Nous n’avons rien volé, nous n’avons pas envahi la terre de quelqu’un d’autre, nous n’avons brûlé le village de personne. Nous voulons vivre sur ces terres comme des gens respectables », a poursuivi cet avocat de formation.

Environ 500 manifestants qui souhaitaient se rendre dans le district de Sur à Diyarbakir, actuellement sous couvre-feu, ont été violemment dispersés par la police vendredi à l’aide de grenades lacrymogènes et de canons à eau.

Mot-clé :
Terrorisme PKK
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank