EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Pétrole de Daesh "vendu" en Turquie : parole (...)

Pétrole de Daesh "vendu" en Turquie : parole contre parole des ambassadeurs russe et turc


Ecrit par Engin, 2015-12-16 23:04:40


Pétrole de Daesh "vendu" en Turquie : parole contre parole des ambassadeurs russe et turc

Le 16.12.2015 à 20:17

Avec Public senat TV

Les ambassadeurs de Russie et de Turquie ont été auditionnés par le Sénat. Le premier dénonce « la trahison » des Turcs au sujet de l’avion abattu, « le pire crime qu’on peut commettre ». « Je peux vous garantir que la Turquie n’a jamais acheté de pétrole à Daesh » assure de son côté le représentant d’Ankara.

Match a distance aujourd’hui au Sénat, entre l’ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov, et celui de la Turquie, Hakki Akil, sur la crise syrienne et Daesh. Les deux hommes ont été auditionnés par la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées. Interrogés par les sénateurs, ils sont revenus sur la question de l’achat de pétrole de Daesh par la Turquie, ce que dément Ankara, et sur l’avion russe abattu par les Turcs.
« Si vous me montrez avec une preuve tangible et crédible que la Turquie achète du pétrole à Daesh, je fais mes valises »

« Je peux vous garantir et assurer que la Turquie n’a jamais acheté et n’achète jamais de pétrole à Daesh » a souligné l’ambassadeur de Turquie, qui ajoute que « la Turquie n’a jamais eu de double langage. Nous combattons Daesh depuis le début » (voir la vidéo ci-dessus). Alors que Jean-Pierre Raffarin, président de la commission, souligne que « vu en France, avec les informations dont nous disposons, nous considérons comme un fait que des camions vont en Turquie », Hakki Akiln n’en démord pas : « Si vous me montrez – allez voir la DGSE – avec une preuve tangible et crédible que la Turquie achète du pétrole à Daesh, je vous promets que demain je fais mes valises et je pars en Turquie. Malheureusement, les Russes sont très doués pour la désinformation » souligne-t-il.

« Je ne veux pas dire qu’il n’y a pas eu de trafic de pétrole » ajoute l’ambassadeur. Mais selon lui, il vient des « groupes kurdes » notamment. Faisant référence à des « déclarations » du « trésor américain », il affirme que « le pétrole de Daesh était acheté par le régime de Damas par l’intermédiaire d’un homme d’affaire russo-syrien » ou encore « des chypriotes grecs ».

Quant à l’avion russe détruit par l’armée turque, Hakki Akiln souligne que les autorités d’Ankara avaient mis en garde et prévenu Moscou sur « les règles d’engagement » (voir à la fin de la vidéo ci-dessus). A savoir « abattre tout objet violant l’espace aérien turc ».
« Les relations entre Poutines et Erdogan sont compromises pour très longtemps »

L’ambassadeur russe, Alexandre Orlov, qui n’a pas croisé son homologue, ne tient pas le même discours lorsqu’il évoque « cet incident d’avion, qui a été lâchement abattu dans le dos ». « Les relations avec la Turquie sont aujourd’hui franchement mauvaises. Pourquoi ? Parce que nous avons considéré la Turquie comme un pays allié et notre partenaire. Le Président Poutine a vu Erdogan en marge du G20, il y a un mois à peine, ils ont très bien parlé. (…) Pour le Président Poutine, ça a été ressenti comme une trahison. C’est le pire crime qu’on peut commettre. Je ne suis pas un prophète mais je pense que les relations entre Poutine et Erdogan sont compromises pour très très longtemps » affirme l’ambassadeur de Russie en France. Regardez :

« Nous pensons qu’ils ont voulu montrer leur mécontentement car nous bombardons ce trafic de pétrole qui les a enrichi. Nous savons que la famille d’Erdogan, peut-être pas lui-même mais son fils, est directement liée. Le gendre d’Erdogan est ministre du pétrole. Toute la famille s’enrichit. (…) C’est pour ça qu’ils ont voulu nous faire une leçon » ajoute Alexandre Orlov. Et de conclure : « On est dans une situation très très tendue dans nos relations ».

Mot-clé :
Ambassade
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank