facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Le premier ministre turc veut de la "courtoisie" entre Fenerbahçe et Moscou en Europa League

Ecrit par Engin, 2015-12-15 03:27:52


Le premier ministre turc veut de la "courtoisie" entre Fenerbahçe et Moscou en Europa League

Avec Eurosport

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a espéré lundi une rencontre "courtoise" entre Fenerbahçe et Lokomotiv Moscou en 16e de finale de l’Europa League, alors que la Turquie et la Russie traversent une grave crise diplomatique.

"Si le match se déroule dans la courtoisie et s’il a pour effet de réduire les tensions entre les deux pays, alors quelque chose de positif sortira d’un tirage qui peut sembler négatif", a déclaré M. Davutoglu lors d’un entretien sur la chaîne de télévision A Haber.

Le tirage au sort a désigné lundi l’équipe stambouliote de Fenerbahçe, dont le président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan est un fervent supporter, et celle du Lokomotiv Moscou pour s’affronter en 16e de finale de l’Europa League.

Le match aller se déroulera le 18 février à Istanbul, avant le retour le 25 février dans la capitale russe.

L’annonce de cette rencontre est tombée alors que les relations entre les deux pays se sont tendues après la destruction d’un bombardier russe par l’aviation turque le 24 novembre à la frontière syrienne.

Depuis, la Russie a annoncé de nombreuses mesures de rétorsion, notamment économiques, à l’encontre de la Turquie. "Nous espérons que les disputes d’aujourd’hui seront terminées d’ici là", a commenté Mahmut Uslu, secrétaire général et porte-parole de Fenerbahçe, cité par l’agence de presse progouvernementale Anatolie. "Nous, nous y allons pour le sport", a-t-il dit. La perspective de cette confrontation a été accueillie par un déferlement de bravades sur les réseaux sociaux. "Nous les avons déjà frappés dans les airs, et bientôt sur terre : attends-nous Lokomotiv Moscou", s’est ainsi exclamé un supporter sur Twitter, où la recherche "Lokomotiv Moskova" dominait les requêtes en Turquie en fin d’après-midi. "Les citoyens turcs et russes qui vont remplir les stades là-bas et en Turquie ne sont pas des adversaires, encore moins des ennemis", a pour sa part soutenu M. Davutoglu. "Je souhaite à Fenerbahçe de réussir".

Fenerbahçe football Russie Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank