EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Turquie/Etats-Unis : discours important du (...)

Turquie/Etats-Unis : discours important du premier ministre Erdoğan à l’université John Hopkins


Ecrit par , 2009-12-08 21:34:32


Après s’être entretenu avec Obama à Washington, le Premier ministre Erdoğan a prononcé un discours à l’université John Hopkins.
Exprimant son malaise face à l’attitude négative de Merkel et Sarkozy concernant l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, M. Erdoğan a réitéré que leur objectif était une adhésion à part entière.

Réagissant contre le référendum sur les minarets en Suisse, le Premier ministre a affirmé que les libertés apportées par le fait d’être un être humain ne pourraient être interrompues.

Evoquant Gaza lors de son discours, M. Erdoğan a indiqué que la tragédie humaine engendrée par Israël se poursuivait.

Le Premier ministre s’est également exprimé à l’encontre des armes nucléaires en faisant appel au monde entier à partir des Etats-Unis. "L’armement nucléaire doit prendre fin dans le monde entier. Nous sommes contre les armes nucléaires de l’Iran mais aussi des pays avoisinants. Nous sommes obligés de la formuler dans le cadre de la justice. Alors que l’on somme l’Iran de ne pas introduire d’armes nucléaires, Israël en possède, qu’allons-nous faire ? Des bombes à phosphore ont été lancées à Gaza. Les enfants affectés par les bombes de phosphores sont venus dans mon pays. J’ai vu leur état. Je suis un père, quand j’ai vu l’état de ces enfants, j’ai eu le cœur fendu", a ajouté le Premier ministre.

Participant à la réception de la Fondation des recherches politiques, économiques et sociales à Washington, M. Erdoğan a donné une réponse claire aux déviations de l’axe dans la politique extérieure turque et a précisé que les assertions étaient injustes et sans fondement. "Nous sommes un pays qui réussit à parler aussi bien avec l’est et l’ouest que le nord et le sud. Nous ne négligeons aucun d’entre eux. Il n’est pas question d’une déviation d’axe ou autre chose. C’est un processus entier de normalisation. La Turquie continue dans sa voie. S’il est question d’une déviation d’axe, c’est celle de l’Union européenne » a poursuivi le Premier ministre turc.

Mot-clé :
Diplomatie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank