EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Turquie : l’ennemi juré d’Erdogan formellement (...)

Turquie : l’ennemi juré d’Erdogan formellement renvoyé devant un tribunal


Ecrit par Engin, 2015-09-17 20:46:20


Turquie : l’ennemi juré d’Erdogan formellement renvoyé devant un tribunal

17/09/2015

Avec L’orient le jour

La justice turque a formellement renvoyé devant un tribunal l’ennemi juré du président Recep Tayyip Erdogan, l’imam Fethullah Gülen, en réclamant contre lui jusqu’à 34 ans de prison pour terrorisme, a rapporté l’agence de presse progouvernementale Anatolie.

Le prédicateur, qui vit aux Etats-Unis, est poursuivi pour "constitution de bande criminelle armée", faux et diffamation par le parquet antiterroriste d’Istanbul, qui a également requis son incarcération, a précisé Anatolie.
La justice turque avait dès décembre 2014 émis un mandat d’arrêt contre M. Gülen mais les Etats-Unis ont toujours refusé de l’extrader.

Longtemps allié du régime islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002 en Turquie, l’imam est accusé par M. Erdogan d’avoir voulu le renverser en pilotant une vaste enquête anti-corruption lancée fin 2013 contre l’actuel président et ses proches.
Le prédicateur, qui dirige un vaste réseau d’écoles, d’entreprises et d’ONG baptisé Hizmet ("service" en turc), a toujours nié ces allégations, dénonçant une "chasse aux sorcières".

Outre M. Gülen lui-même, les procureurs stambouliotes ont également renvoyé devant le tribunal le patron de la chaîne de télévision Samanyolu, cinq anciens hauts gradés de la police et 26 autres personnes. Tous, soupçonnés d’être des proches de la nébuleuse Gülen, risquent jusqu’à 26 années de réclusion.

Depuis près de deux ans, le chef de l’Etat a opéré de nombreuses purges contre les adeptes de Hizmet, notamment dans la police et la justice ou des milliers de fonctionnaires ont été mutés, révoqués ou même incarcérés. Son gouvernement a également lancé de nombreuses procédures judiciaires contre ce qu’il qualifie d’"Etat parallèle".

Au début du mois, la police a lancé une opération contre une holding proche de la nébuleuse Gülen, le groupe de médias Ipek. Mercredi, elle a également interpellé le PDG du groupe industriel Boydak, Memduh Boydak, qui a été remis en liberté jeudi, a rapporté l’agence de presse Dogan

Mot-clé :
Structure parallèle
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank