EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Grasse récupère 80% de la production de roses (...)

Grasse récupère 80% de la production de roses de Turquie


Ecrit par Engin, 2015-08-07 16:50:46


Grasse récupère 80% de la production de roses de Turquie

Publié le vendredi 07 août 2015 à 14h58

avec Nice Matin

Chaque jour, 320 tonnes de rose sont récoltées par les cueilleuses dès le lever de soleil.
.J.-M.P.

Dans les champs près d’Isparta, en Turquie, est cultivée la rose de Damas. Très odorante, la fleur est transformée en huile essentielle puis en huile concrète sur place, avant d’être importée à Grasse.

En Turquie, les cueilleuses de roses de Damas ne connaissent pas "Numéro 5" de Chanel, "J’adore" de Dior et autres "Shalimar" de Guerlain.

Pourtant, sans leur travail, les plus grands parfumeurs ne pourraient créer.

Grasse importe 1.5 tonnes de produit par an

Deux types de roses sont utilisées en parfumerie : la centifolia dont la capitale est Grasse et la rose de Damas dont la capitale est Isparta, en Turquie.

Chaque année, 7.000 tonnes de roses sont ramassées dans la région d’Isparta puis distillées et plus de 80% de la production est ensuite exportée à Grasse.

"Nous travaillons 320 tonnes de roses par jour ; par an, nous produisons 500 kilos d’huile essentielle et une tonne de concrète de parfum que nous exportons vers Grasse. Nous travaillons avec dix sociétés grassoises comme IFF ou Robertet-Charabot", explique Hasan Celik, le directeur de la coopérative Gülbirlik qui regroupe 17 propriétaires récoltants

Mot-clé :
Import - Export Isparta
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank