EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Une fortune de 15 milliards et traité comme un (...)

Une fortune de 15 milliards et traité comme un quidam


Ecrit par Engin, 2015-08-07 09:24:00


Une fortune de 15 milliards et traité comme un quidam

Source : http://www.crash-aerien.aero/www/news/article.php?id=488955

Le 06 Aug 2015 à 12:23 par Rédacteur Crash

Istanbul (Turquie) - Les contrôleurs aériens turque et leur administration ne sont pas aussi conciliants que peuvent l’être les politiques français lorsqu’il s’agit de faire quelques entorses aux lois nationales ou aux règlements et ont purement et simplement refusé l’atterrissage au Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, l’émir de Dubaï (Émirats Arabes Unis) dont la fortune dépasse les 15 milliards de dollars à cause d’une déclaration incomplète.

Alors que l’appareil de l’émir, avec son excellence à son bord et sa suite, en provenance de l’aéroport international de Dubaï et à destination de l’aéroport international Atatürk de Istanbul, était en approche de l’espace aérien turque, les contrôleurs lui ont demandé, comme il est la règle, d’indiquer le nom de toutes les personnes qui se trouvaient à bord, cette formalité n’ayant pas été accomplie avant le départ. La réglementation sur les avions privés imposent que 48 heures avant la demande d’autorisation, tous les passagers ainsi que tout ce qui peut se trouver à bord et doit faire l’objet d’une déclaration, doit être stipulé. Les pilotes ayant par trois fois refusé de donner le nom du Sheikh (alors que tout le monde savait qu’il se trouvait à bord...), l’avion a été interdit d’entrée dans l’espace aérien turque et a dû faire demi-tour vers Dubaï.

Personne n’a compris l’insistance des pilotes à ne pas vouloir révéler le nom de leur illustre passager qui venait passer quelques jours en Turquie et avait été annoncé par certains médias turques. L’homme, qui est entre autre propriétaire du fameux hôtel Burj Al Arab et dont la fortune s’élève à plus de 15 milliards, est donc rentré chez lui avant de repartir le lendemain pour Londres où l’histoire ne dit pas si on lui a demandé d’indiquer son nom sur le manifeste.

Mot-clé :
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank