EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Ce samedi 4 avril à Lyon, l’organisation...

Ce samedi 4 avril à Lyon, l’organisation...


Ecrit par Engin, 2015-04-06 18:24:11


Ce samedi 4 avril à Lyon, l’organisation extrémiste de la jeunesse de la « cause arménienne », la FRA Nor Seround a manifesté sur la place Antonin Poncet.

Cette manifestation non autorisée a été dispersée par les forces de l’ordre qu’il faut féliciter de ne pas baisser la garde devant un mouvement dont le nombre, du fait de l’extrémisme qu’il représente, se réduit comme une peau de chagrin.

Pour rappel, la FRA (Fédération Révolutionnaire Arménienne), plus connu sous le nom de Parti dachnak, dont la Nor Seround est la branche jeunesse, a pour objectif mégalomane la création de la Grande Arménie (en Arménien : Miatsial Hayastan), allant de la Cilicie à la Caspienne [1].

Bien entendu, sur ce chemin d’une « Grande Arménie », les Turcs sont les éternels obstacles et l’Etat turc l’incarnation immuable du Mal.

Ainsi, lorsque les activistes de la « cause arménienne » emploient le terme d’ « Etat turc », ce n’est pas un Etat turc particulier qui est visé mais un Etat dont le caractère considéré comme « malfaisant » est un invariant. De sorte que la violence contre cet Etat se diffuse à ses représentants et de ceux-là à leurs administrés.

C’est alors logiquement que le site Armenews (site proche de la FRA) accuse l’« Etat turc » des actes de vandalisme sur le mémorial du « génocide arménien » à Lyon survenus le mois dernier

Ces actes, dont on ignore pour l’instant les auteurs, sont ainsi imputés à l’Etat turc et à des personnes au service de celui-ci :

« Les auteurs des dégradations qui prennent visiblement fait et cause pour l’Etat génocidaire turc sont eux toujours en liberté. »

« Comment est-il possible, en République, que certains des policiers qui ont interpellés les militants de de la FRA Nor Seround sous entendent qu’ils sont coupable d’outrage à l’Etat turc ? »

L’extrémisme de la FRA Nor Seround est minoritaire dans la communauté arménienne, mais elle empêche que les peuples turcs et arméniens, qui se ressemblent sur bien des points, discutent et se réconcilient.

Il est à souhaiter que cette organisation soit à l’image de cette manifestation, de plus en plus insignifiante.

[1« Le programme de la FRA adopté par le XXVIIe congrès extraordinaire, tenu en 1998 signalait dans la partie intitulée « objectif » (traduit de l’Arménien) : « la formation d’une Arménie Libre, Indépendante et Unifiée. L’Arménie Unifiée comprendrait les territoires arméniens définis par le Traité de Sèvres, ainsi que les régions d’Artaskh, Djavakhk et Nakhitchevan ». (Tachjian Vahé, La France en Cilicie et en Haute-Mésopotamie. Aux confins de la Turquie, de la Syrie et de l’Irak (1919-1933).

Mot-clé :
Lyon Terrorisme arménien « Cause arménienne » et terrorisme
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank