EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > La livre turque poursuit sa chute, la Banque (...)

La livre turque poursuit sa chute, la Banque centrale essaie de rassurer les marchés


Ecrit par Engin, 2015-01-31 13:26:04


La livre turque poursuit sa chute, la Banque centrale essaie de rassurer les marchés

30/01/2015

Avec l’orient le jour

La devise turque a poursuivi vendredi sa dégringolade et atteint un nouveau plancher historique face au dollar, ce qui a contraint la banque centrale à sortir de son silence pour rassurer les marchés sur ses intentions en matière de baisse des taux d’intérêt.

Pour la sixième journée consécutive, la livre (LT) a plongé pour frôler dans l’après-midi la barre des 2,45 pour un dollar, nouveau record absolu de faiblesse. A la clôture des marchés turcs, elle s’échangeait à 2,446.

La monnaie turque a également subi vendredi un fort recul face à l’euro, tombant à 2,76, encore très loin toutefois du plus bas historique atteint en janvier 2014, soit 3,27, en plein scandale de corruption éclaboussant le gouvernement.

Déjà affaiblie par la politique de la banque centrale américaine (Fed) qui bénéficie au dollar, la livre turque est victime des marchés qui s’inquiètent d’une probable nouvelle baisse des taux directeurs de la banque centrale de Turquie (TCMB) dès la semaine prochaine.

Ce fort mouvement a contraint l’institution à sortir de sa réserve.
"Les récents mouvements observés sur les marchés financiers ne sont pas cohérents au regard du cycle de baisse de taux envisagé par la banque", a-t-elle affirmé dans une déclaration. "La TCMB continuera à utiliser tous les instruments à sa disposition pour assurer la pérennité du processus de désinflation", a-t-elle ajouté.

Le ministre de l’Economie Nihat Zeybekci s’est voulu rassurant, qualifiant les fluctuations de la livre de "simplement naturelles, pas inquiétantes" et a pressé la banque centrale de poursuivre la baisse des taux.
"Nous avons déjà perdu beaucoup de temps avant d’abaisser les taux d’intérêt", a-t-il ajouté, cité par l’agence de presse gouvernementale Anatolie, "maintenir des taux d’intérêt élevés pour rassurer (les marchés) est sans objet".

L’institution a procédé le 20 janvier, sous la forte pression du gouvernement islamo-conservateur, à une baisse modérée, de 8,25 à 7,75%, de son principal taux. Mardi, son gouverneur Erdem Basçi a laissé entendre qu’il pourrait procéder dès la semaine prochaine à une nouvelle réduction de ce taux.

Le niveau des taux fait l’objet depuis un an d’un bras de fer entre le pouvoir politique, qui milite pour leur baisse rapide et massive afin de protéger la croissance dans la perspective des législatives de juin, et la banque centrale, qui s’y est jusque-là refusée tant que l’inflation n’avait pas retrouvé des niveaux acceptables.

L’institution monétaire avait procédé il y a un an à une forte hausse de ses taux pour enrayer la dégringolade de la monnaie turque.
En 2014, les prix ont augmenté de 8,17% en Turquie.

Mot-clé :
Bourse Croissance
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank