EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Communiqué du Premier Ministre turc pour la (...)

Communiqué du Premier Ministre turc pour la commémoration de Hrant Dink


Ecrit par Engin, 2015-01-21 14:19:28


Communiqué du Premier Ministre turc pour la commémoration de Hrant Dink

Cela fait huit ans que nous a quitté Hrant Dink, qui a œuvré à éclairer par ses sentiments et ses opinions l’une des questions importantes que la République de Turquie a hérité de l’Empire Ottoman. Nous souhaitons patience à sa famille endeuillée et à tous ceux qui l’ont aimé. 

Hrant Dink était un éminent intellectuel d’Anatolie qui, sans faire de concession de ses origines arméniennes ni de son attachement à la Turquie, recherchait le moyen et la méthode pour que les Turcs et les Arméniens puissent construire leur futur commun. Nous souhaitons de nouvelles ouvertures dans les esprits et les cœurs à la lumière du flambeau porté sur la voie de l’amitié par Dink qui réunissait en lui l’amitié turco-arménienne et qui a mis son cœur et son intelligence au service des efforts visant à surmonter les souffrances profondes et à remémorer l’histoire commune. 

Dans cet esprit, nous invitons tous ceux qui croient en l’amitié turco-arménienne à contribuer à un nouveau commencement et nous voulons nous adresser à tous les Arméniens : 

Ayant auparavant déclaré que les déplacements forcés auxquels il a été recouru dans les conditions de guerre, y compris ceux en 1915, ont eu des conséquences inhumaines, la Turquie partage les douleurs des Arméniens et œuvre avec patience et détermination pour reconstruire une empathie entre les deux peuples. Indiquant les moyens, dont principalement le dialogue, pouvant permettre de surmonter l’animosité qui a pris nos relations en otage, la déclaration du 23 avril 2014 est l’expression la plus concrète de cette volonté. L’abandon des tabous est nécessaire pour aller au-delà du grand traumatisme qui a figé le temps en 1915. La Turquie a, pour sa part, franchi cette étape en abandonnant les discours et les généralisations stéréotypés hérités du passé. 

Il est possible pour deux peuples anciens de se comprendre et d’atteindre la maturité nécessaire pour se tourner ensemble vers le futur. Ce n’est qu’entre eux que les Turcs et les Arméniens qui partagent la même géographie et une longue histoire peuvent discuter de leurs différends et chercher des solutions pour les résoudre. 

Il est crucial de développer l’esprit de confiance et de coopération mutuelle ; de se redécouvrir à la lumière de notre histoire commune de 800 ans ; d’avoir des relations humaines. Dans cette perspective, nous invitons nos amis arméniens à faire disparaître les préjugés mutuels en visitant davantage la Turquie. 

Par ailleurs, nous continuerons à protéger et à préserver avec une importance particulière l’héritage culturel arménien et les personnalités arméniennes qui ont fait des contributions précieuses à la culture ottomane/turque. 

Notre désir de partager les douleurs, de panser les plaies et de pouvoir rétablir les amitiés est sincère. 

Mot-clé :
Arméniens Histoire Question Arménienne Turcs
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank