EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Plainte contre l’ANCA et la FRA Dashnaktsoutioun

Plainte contre l’ANCA et la FRA Dashnaktsoutioun

Ecrit par TN-pige, 2009-02-20 08:00:00


Une association américaine spécialisée dans la surveillance des pratiques politiques locales, Citizens for Responsibility and Ethics in Washington (Les citoyens pour l’éthique et la responsabilité à Washington), a porté plainte contre l’Armenian National Committee of America (ANCA), contre son bureau de l’ouest américain (c’est-à-dire, essentiellement, la Californie, où vit la plus forte communauté arméno-américaine) et contre la Fédération révolutionnaire arménienne (FRA Dashnaktsoutioun, parti national-socialiste arménien).

Motifs :

1) L’ANCA n’est pas enregistré comme lobby au Sénat américain, mais s’y comporte exactement comme un lobby, en soutenant, par ses déclarations et ses financements, certains candidats contre d’autres. Cela s’apparente à de la fraude fiscale, car les associations sont exemptées de tout impôt, alors que les lobbys ne le sont pas.

2) « Il est prouvé que l’ANCA est un agent, une part inséparable » de la Fédération révolutionnaire arménienne - Dachnaktsoutioune aux États-Unis, dit la plainte. En effet, dans un entretien à l’Armenian Weekly du 22 octobre 2005, Hayg Hoshagan, responsable de la FRA-Dachnak pour l’est des États-Unis, a déclaré que « nos efforts en matière politique sont portés [...] au niveau régional et national [...] par les bureaux de l’ANCA, installés à Washington. » Or, la FRA-Dachnak est membre de la coalition gouvernementale au pouvoir en Arménie, et deux dachnaks sont députés au Parlement libanais. Les membres de l’ANCA agissent donc comme des agents d’un gouvernement étranger. Or, une loi de 1938, toujours en vigueur, impose à de tels agents de s’enregistrer auprès des autorités, ce que les dirigeants de l’ANCA n’ont jamais fait.
Les représentants de la FRA aux États-Unis ne se sont pas enregistrés non plus, comme Hayg Hoshagan lui-même, ou Viken Hovsepian, condamné pour participation à un complot terroriste (tentative de détruire le consulat turc à Philadelphie).
La violation de la loi sur les agents étrangers est punie d’une amende allant jusqu’à 10 000 dollars, assortie éventuellement d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans.

Le texte de la plainte :

http://www.citizensforethics.org/node/37305

Les annexes :

http://www.citizensforethics.org/node/37306

Mot-clé :
FRA Dachnaktsoutioun Lobbying arménien Question Arménienne Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank